Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Félicien Barry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Félicien Barry   Mer 16 Avr - 8:04

http://wa.wikipedia.org/wiki/F._Barry

Pådjes saetcheyes foû do roman "Sang walon"

http://wa.wikipedia.org/wiki/Sonk_walon_%28roman%29

- Ertirèz vos drapias, les boches èrvèn'nut !
Ça a fét l'èfèt d'in caup d' canon. En ène munute, èl place a stî disgadjîye. Les saquants emblèmes dèdja pindus aus fègnèsses des pus tchautchauds à l' grande pavéye sont disparus come pa in toûr di passe-passe. Et il ît timps ! Ene colone di gros tanks al'mands fonceut su Mèrlimpont en djumichant dins l' fracas di leûs tchinnes sins fén.
Pau câreau, Cranasse d-è compte deûs, quate, chîje, neuf masses pèsantes d'acî qui rèp'nut les pavès en soul'vant des paquèts d' poussière grîje.
Les wite preumières machines di môrt continûw'nut leû vôye, mins l' neuvième dimeure asto djusse au cwin dè l' tchambe comune.
Faleut co bén ç' tèl-la ! ...
El tank ratche ses ocupants dèwôrs : quate nwârs mourianes, léds èt disgoustants d'huile èt d' mazout'. Djurant èt djèsticulant come des possédès, is discut'nut su l' tchumin.
Lèyon, sins s' moustrér, survèye toudis les fridolins : ces-ci sont-st-en pane d'èssence, direut-on.
Yun des saudârts èrmuche dins l' tchâr, pou, t'aussi râte, èrpassér s' tièsse pa l' bawète èt couminchî in dèmènadj'mint complèt: fusikes, mitrayètes, satches di saudârt, valises gonfléyes à bloc, couvèrtes, clicotias d' toutes les cougnes vol'nut su l’ pavéye. Gn-a pou dè rimpli 'ne tapissière d'amon Vandyck !
Adon, avou in gros mârtcha, l'ome flâye au triviès d' tout, rèmoulant les aparèyes di précision, dismolichant çu qui poureut conv'nu aus aliès, dismôrcèlant cadrans, boussoles, volants, manivèles di pwintâdje èt tout l' bastringue.
Su ces entrèfétes, in aute al'mand a couru djusqu'à l’ grand' route. Ene pause pus târd, i r'vént su 'ne tchèrète à deûs roûwes trinnéye pa in chalè tch'fau poussif qu'il a volè à in malheureûs tchèron comissionè pau boulindjî pou d-alér quér du tchèrbon à l' fosse du ruwau:
On transbayute les bagâdjes à tchèrète. Il a pou crwêre qui les boches ont l' feu à leûs bèrtèles tél'mint què l' bèsogne va rwèt !
El pauve cârcan manque di montér à l' plantchète quand les saudârts voul'nut grimpyî su l' dédjole. Des clicotias bèroul'nut dins l' rigole.
Lèyon, di s'n-obsèrvatwêre, a l' sourîre.
- Si l' bazâr pouveut spotchî ou si l' tchèvau pouveut prinde èl môr-aus-dints pou lès vire volér les quate fièrs in l'ér ! ...
Les gris ont rabustoquî leûs bidons. Seûl, èl' cén qu'a rintrè dins l' tank n'èst nén co montè su l'tchèrète.
Vont-is nos lèyî leû « truc» come souv'nîr ? ès' quèssione-t-i Cranasse.
El « panzèr-man » brotche enfin dèl machine. I fét signe aus autes qu'il èst pus qu' timps d' les mète, èt avou in baston, i r'tane à toute voléye èl cûr dè l' lamintâbe bièsse qui les min-n’ra pus lon ...
- Ça dwèt yèsse èl momint d'aji, pinse-t-i Lèyon. Alèzons passér li r'vûwe du tchâr: gn-a p't-ète des afêres qui pourunent intèrèssér les copains.
Dins l' colidôr, Clodomir èyèt l' sècrètére bèrdèl'nut, di faction d'vant l’amigo .
- Dji r'véns à l' munute, savèz. Gn-a 'ne saqwè qui m'intrigue su l' place. I faut qu' dji m' rinde compte du dalâdje.
- Bon, m' coleau, nos n' quitons nén no posse.
Cranasse fét l' toûr du tank. Tout d'in caup, i s'arète: in grèziy'mint anormâl lyi parvént du gèyant d'acî ; in mince filèt d’ fumière monte tout drwèt en chîlant. El champète comprind l' plan d' démon des boches: distrûre èl machine infèrnâle en l' fèyant sautlér, au risque di distrure èl mitant du vilâdje ... Lèyon rèflèchit 'ne seconde ; à tout pris, i faut évitér l' catastrofe qui mènace Mèrlimpont, ou tout au mwins scapér l' vîye des concitwèyins qui s' sont r'tirès prudamint quand les criminèls sont-st-arivès. El tchambe comune èst-st-à in pas. El salon d’ l'hârmonîye, l'èglîje èyèt l' vintène di djolîyes pètitès maujones qui bôrd'nut l' têre-plein dè l' place sont-st-à cénquante mètes, ène pichîye, dirèz-vous ? In monde, cârcule-t-i l' champète en blèmichant. Impossibe di prév'nu yun pa yun nos bounès djins du dangér suspindu su leûs tièsses; pourtant, Cranasse a s'n-idéye. Gn-a nén à hèsitér. I s' rûwe dins l' maujone comunâle.
- Abîye, pârain, dins l' câve ! Abîye ! Abîye !
I fonce dins s' bûreau. El signâl pou sonér l'alèrte èst la dins l' cwin asto d' l'ârmwêre ... Lèyon stind s' bras, aspoye su l' bouton dè l' sirène qui prévénra ses concitwèyins, en poûssant in soupir di souladjmint. Il a co tout djusse èl timps d' tapér s' vûwe pa l' fègnèsse. Ene flame monte du tchâr. No champète s'aflache su l' pav'mint conte èl mur. Ene èsplôsion fôrmidâbe adrouve èl cârcasse dè l' machine di guère. Tout l' batimint a frumi su ses fondâtions. In pan d' mur a r'viêrsî. El chassis dè l' fègnèsse du bûreau d' police va s'èspotchî dins l'huche qui done su l' colidôr ...
Adon, c'èst co des autes èsplôsions, pus fwèbes, come si ç'asteut des obus qui bouch'runent ! Des bales chufèl'nut ètout; on s' crwèreut au plein mitant d'ène batâye. El plafond n' rèsiste nén au displac'mint d'ér èt vént rascouvru l' champète èt tous les meûbes autoû d' li.
Lèyon èst-i cochî ? Ene blanche poussière di plâtre èt d' tchausse rimplit l' place; on n'y ywèt pus ène èstitche ...
Di leû costè, Clodomir èt l' sècrètére diskindunent quate à quate les èscayîs dè l' câve quand l' dèluge les a surpris. Chaboulès co pire què su in cak-walk, is n'ont yeû qu'li r'cours d'agripyî l' rampe pou n' nén volér au fond des montéyes ! ...
El pârain a roubliyî les prijonîs, l' toqueû èt tout l' cint diâles pou n' sondjî qu'à s' fiyoû. El sècrètére a beau l'amarér pa s' fraque pou l' rastènu. Bàwète ! i r'monte les vingt marches en djumichant come in boû. Il èst dins l' colidôr, il arive dèvant l'huche du bûreau, disfoncéye, arachîye di ses gons.
- Lèyon ! Lèyon; èyu astèz ? ..
Ene plainte lyi rèspond... Clodomir, pou l’ preumi caup di s' viye, a peû... oyi peu, mins nén pour li.
C'èst pou s' coleau, pou s’ Lèyon, pou s' gamin qu'i triyane. Et ça doube ses fôrces. Clodomir rôye les bouquèts d' bos qui l' jinne-nut su s' passâdje.
- Lèyon ! Lèyon ! ...
El vwès d' no bon vî camarâde s'arâye au fond di s' goyî. Des lâmes lyi pèt'nut aus îs. Broyant l' plafonâdje à ses pîds, il avance maugré tout viès 'ne masse humaine à trwès quârts insèv'lîye pa les discombes.
Avou des djèsses d'automate, nèrveûs'mint, Clodomir disgadje no brâve champète.
- Lèyon, m' coleau ! ...
Cranasse a bèl èt bén stî assomè pau ralâdje-plein di plâtre èt d' lates qui lyi ont bèroulè su l' tièsse. Heûreûs'mint, pa in caup d' chance unique, gn-a pus d' peû què d' mau; Lèyon r'vént à li au momint què s' pârain voleut su s' cu - tél qu'on vos l' dit - en satchant su ène cwade di stôre intôrtiyîye autoû d' ses djambes ! ...
- Nom di diâle di nom di diâle !
El champète, tout s'èskeûjant, s’ pôrte au s'cours di s' pârain pou l'édî à si r'mète su pids !
- Et bén vos v'la propre, pârain ...
- Et vous, m' coleau, vos n'astèz nén blèssè ?
- Dj'é in gros bûcha à m' front èyèt mes dwègts sont frochîs, mins, à pârt ça, èl mècanique n'a rén. Brrr ... nos avons scapè l' doube. Ces maudits boches-la, is aurént fét sautlér tout Mèrlimpont !
- Qwè ç' qu'a bouchî ainsi, Lèyon ?
- Les bandits ...
Cranasse èn' pout nén achevér s' parole. Des sclamures mont'nut dè l' câve. No champète ès' prècipite dins l' colidôr ... Les boches, au fond d' l'amigo fout'nut in rotintche à rèvèyî in môrt. Tant mieus, c'èst qu'is vik-nut co !
Bèrt èt Tâve disbouch'nut d' l'èscayî. ..
- Gâre, Lèyon !
- Hé, les copains, èyu d-aléz ?
- Pètachons, Lèyon, èl toqueû coure èvoye !
- Ah, ça !
- Oyi, pa l' rayèle; dispétchons-nous si nos n' voulons nén qu'i scape co !
- Tonwêre, i faut l' ratrapér l' vaurén ! ...
Nos trwès lascârs sont dja su l' pavéye. Lèyon s' rind compte tout d' tchûte du dalâdje. En èsplôsant, l' tank a complèt'mint dismoli in cwin du batimint djusqu'à l' rayèle dè l’ câve au tchèrbon èyu ç' qu'èl toqueû èst rèssèrè. Rèvèyî pau brut, ç'ti-ci s' dèmande çu qui lyi arive. A trwès quârts sot d' frèyeûr, i s' daure su l'huche pou couru èvoye. Pwène pièrduwe: Lèyon a fét l' vèra ! Maugré les poussières, èl lumière du djoû s'infiltre pa l' rayèle bôyante. Constant comprind qui c'èst la ès' seûle chance di scapér di s' prîjon soutèrène. l r’doubèle d'èfôrts èt rèche tant qu'i sét ...
Dins leû r’fuge, Bèrt èt Tâve, su l’ qui-vive, ont intindu l' brût come tout l' monde, - naturèl'mint - mins is ont r'mârquî ètout qu'i gnaveut 'ne saqwè d'anormâl qui s' passeut asto d'yeûsses. Nos rèfractéres aproch'nut dè l' càve au tchèrbon, èl mitrayète prèsse ...
El gârde walon sint qu'i lyi faut spitér à tout pris. On ranchène à l'huche, on vout l' drouvu ... sins résultat: il a stî calè pau dispaç'mint d'ér. Constant a agripyî ène bâre di fièr' qui pind au long du mur èt dins in dérin èfôrt i rèyussit à s' soul'vér djusqu'à l'intréye du trau. Co 'ne sèconde, il èst wôrs !
El tank continûwe à brûlér, finichant s' carière di môrt èt d' destruction.
El preumi, l' toqueû a apèrçu Clodomir pa l' fègnèsse du bûreau d' police.
- En' nos fèyons nén vire, toqueû ...
D'in bond, i s' tape padrî l' tank, en mârmonant dins ses dints: « Bon sang, dj'é passè pa in p'tit trau ! Asteûr, cachons d' lèvér l' dache. Em' révolvèr' ? Ah ! les crapules, is mè l'ont volè ! ... Hé ! mins c'èst-st-ène grenâde qui trinne la dins l' richot; èle poura p't-ète chèrvu... Salut, pârain d' mon cœur, courèz après mi si vos l' savèz, vî astmatique ! »
El fayè prind ses djambes à spales : i toûne au cwin du tch'min du ri, quand l' champète èt ses amis vud'nut dè l' tchambe comune. Constant a cint mètes d'avance, mins nos djonnes Mèrlimpontwès ont des bounès scasses ètout, surtout Bèrt qui coure t'aussi râte qu'in lèvrî. En vingt asdjambléyes, il a lachî ses compagnons. Pourvu qu'i n' piède nén l' bandit d' vûwe ! Non, vèl-la lauvau qu'i s'arète nèt' pa d'vant l' maujone da Lèyon Cranasse.
Come d'èfèt, èl toqueû a yeû ène idéye infèrnâle: i s'a rap'lè l'afront qu' Laure lyi a fét deûs-trwès djoûs d'vant ... Ele va payî pou l'sautes... I dèclanche èl grènâde qu'i tént dins s' mwain. Es' bras s'èlève... Ene dètonâtion clatche sètche ... El toqueû tchét à d'gnous, èl visâdje dins les Cindes; èl grènâde èsclate en mile bouquèts à deûs pas du tréte, li stindant dèfènitiv'mint !
C'èst Bèrt qu'a tirè. D'au lon, il a surpris l’ djèsse criminèl du vaurén èt i n'a nén hésitè 'ne seconde.
Quand, preumî, no rèfractére s'aproche du gârde walon, ç'ti-ci a cloû ses îs pou toudis ... Il a rindu s'n-âme di vwayou au diâle.
- Vos n' l'avèz nén manquî. Bèrt ... dit-st-i Cranasse blatche d'èmôcion.
- Dji m' d'aureus voulu pou l' rèstant d' mes djoûs, Lèyon. Es' fènèyant-la n'a què ç' qu'il a mèritè ! Ene seconde di pus, il ît trop târd.
- Vos avèz sauvè m' feume èyèt m' pètite fiye du pire, Bèrt. Comint f'ré-dj' jamés pou vos in r'mèrcyî !
- Tutûte, Lèyon !... I n' s'ajit nén d' vènu pârlér di r'mèrcîy'mints droci. Dji cours pus râte qui vous, v'la tout ç' qu'i gn-a. Alèz-è vire si Laure èt Claudine n'ont nén yeû trop peû.
- Dji transis pou l' sawè. Mins i faureut mète èl dispouye du faus frére wôrs di vûwe des curieûs.
- Si nos l' pôrtunes dins l' coû dè l' tchambe comune en ratindant d' l'insèvli au cimintière ?
- Vos avèz 'ne boune idéye, Tâve. Vos trouvrèz des satches pou l' rascouvru dins l' fourni près di m' bûreau. R'mètèz l' tchinne du griyâdje.. . El timps d' rassurér nos djins èt dji racours ...
- Oyi, dispétchèz-vous, canlète ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Minme passaedje e rfondou   Ven 16 Mai - 7:22

Minme passaedje e rfondou

http://rifondou.walon.org/barry.html#plan_demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
 
Félicien Barry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Swatch Barry M
» bureau coordonnateur pour st-félicien
» Robertine Barry (1863-1910)
» Quel(s) pigment/paillettes/FAP pour obtenir ce résultat?
» CITATIONS DICTONS PROVERBES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: