Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hubert Haas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Hubert Haas   Mer 12 Déc - 8:35

http://wa.wikipedia.org/wiki/H._Haas

Mins!

Come dji vôreus ièsse in tchèrdon
Au mitan d'ène bèle pice d'awène !
Dji sièvreus d' pièce aus-ès mouchons
Qui vénrit choufler leûs ranguènes.

Come dji vôreux taudi ièsse bon!
À m' chènance, dj'ènn'aureus d' l'alène
Pou fé comprinde qu'ène bèle tchanson
Vaut mia qu'in chalè mitan d' pwène.

Come dji vôreus qu'on fuche soçons
Èt s' doner l' mwin tèrtous èchène !
Dandjureû qu'i gn-aureut adon
Bran.mint pus d' pwin èt mwins' di djène.

Mins dji n' seûs rén d'aute qu'in crèkion,
Qu'à langueû d' djoû siève di mèskène
Aus-ès biy'teûs qu'è sav'nut long
Su l' tchau d' poûye di t't-avau m' coyène.

Poûssiêre di transe

Mins qu'avôz, feume, dissu vo tièsse?
Ni s'reut-ce nén dè l' vapeûr d'ârdjint?
Ni s'reut-ce nén vo tchèyôde djônèsse
Qui s'ètan'reut paus-ès mwés timps?

Oudaubén dès mwéchès souv'nances
Dins 'ne cwane di vo coeûr, come in doû?
Ou n' s'reut-ce nén dè l' poûssière di transe
Choufléye paus-anoyes dès mwés djoûs?

Bén seûr qui c'èst du vî corâdje
Ramonç'lè pa l' longueû dès-ans!
Vos djur'rîz d' l'ôr su vo y-imâdje,
Tél saquants fleûrs vos bustokant.

L'avôz d'djà vu?

L'avôz d'djà vu, no kôrtî d' Waloniye
Da l' fine coupète di sès bèlès wauteûs?
À si r'chènance dès nacheûsès-inviyes
N'ont co seû plére au mèyeû d' sès rêveûs.

Crawyeûs, moûdris, sès tèris plins d' souv'nances
Rind'nut l's-oneûrs à nos vayants ouyeûs;
Èt s' coutapant, sès cléreûs, pa leûs danses,
Caflorich'nut l' paujêre gnût du vèyeû.

Pire qui dès wèsses rûtyant aus-ès orâyes,
Dès milions d' brûts rabiy'nut d' leûs tchansons
ln fèl corâdje dispinsè d' pus qu'à r'lâye
Pou fé viker toutes ses bèlès résons.

Mins tènawète, si l' brouzant d'ène nuwéye
Vént rafrèdi sès vayantès suweûs,
Rén dins s' solia ni fét crwêre à s' vièspréye.
Dins s' coeûr, l'èspwèr riprustit du mèyeû.

L'avôz d'djà vu no kôrtî d' Waloniye?
Pou rén au monde, dji nè l' vôreûs d'zârter.
Si mès deûs vîs m' l'ont fét vèy si voltiye,
Come zèles, eûreû, dins s' nwâr dègne, dji dwâm'ré.

Quî ?

Quî ç' qui v's-a dit qui m cœûr boudjeut
Pou saquantès p'titès-arokes?
Oyi, t-ossi pîre qui pou l' feu
I s'èsbâre pou ène fayéye poke.

Èt, après tout, n' seûs-dj' nén bén fét?
S'on v'leut tèrtous, di s' vikérîye,
Chûre si pîsinte du bon costé,
Gn-aureut-i nén qu'à s' vèy voltîye ?

L' cén qui v's-a dit qu' dj'èsteus chitârd
N'a seûr'mint jamés ieû, di s' vîye,
Quate pwèles di tchau d' poûye pou l' bastârd
Èsèr' dins dji n' sés qués bièstrîyes.

Ni pinsoz nén qu'à môde di djins
On dwèt ièsse pus d' soce qui lès bièsses?
Mins c'èst damâdje qui l' sintimint
Ni siève qui pou 'ne sôte di ritchèsse.

I n' mi chène nén
I n' mi chène nén trouver pus bia
Qui l' momint dès roussètès foûyes.
L'ér a s' sint-bon kèrdji d' solia
Mètu d' crèsse dins leû tène dispoûye.

Octôbe, doûç'mint, lès fét rider;
D'in p'tit côp d' frèd, lès v'là candjîyes.
Roudjes, djânes ou grîjes, ça n'leû va nén :
Vos djur'rîz dès vréyes disgouyîyes.

Mins ç' qui l' côp d'oûy prind dins l' moncia
Vaut mwints côps d' pus qu' l'ôr èt s' fwèblèsse.
I n' mi chène nén trouver pus bia.
Dj'ènn'é mau m' vinte d'ène téle ritchèsse.

Èst-ce qui?
Èst-ce qui no fauve è vaut l' tchandèle ?
I gn-aureut d' qwè sè l' dimander.
Si l'amoûr boute, i s' disgonfèle
Di n' pus ièsse vrémint bon à rén.

On n' vwèt pus clér qui paus-ès liârds.
Pou tout, pou rén, faut qu'on spèpîye.
Faut min.me fé l' bia s'on z-èst bastârd
Èt s'è continter sins-invîye.

On coûrt à grandès-asdjambléyes.
On boute tél'mint qu'on bride du cu.
 deûs mwins, on scrote l'assiètéye
Pace qu'on z-a peû du timps pièrdu.

Ardant! Abîye! C'èst dès tinglès
Qui l' vièspréye rapure dju d'idéyes.
Li timps passe sins-awè vikè
Èt l' gnût crét su 'ne pèneuse djoûrnéye.

Èst-ce qui no fauve è vaut l' tchandèle?
Ni s'reut-ce nén timps d' sè l' dimander ?
S'arwèdichant, l'amoûr soufèle.
Drî s' bia visâdje, i gn-a pus rén.

(divins "Fleurs dialectales")

http://wa.wikipedia.org/wiki/Antolodjeye_Fleurs_diyalect%C3%A5les

Li boket "Poûssiêre di transe" a stî rprins dins "Scrire"

http://wa.wikipedia.org/wiki/Antolodjeye_Scrire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Hubert Haas   Ven 14 Déc - 3:55

C' est ene miete del målåjheye powezeye, mins ele mostere bén li ritchesse do motlî walon

(cette poésie, si elle est difficile à comprendre, montre bien la richesse du vocabulaire wallon).

Vocial li rmetaedje e rfondou di l' arimea (powinme) "L' avoz ddja veyou ?" eyet l' ratournaedje e francès.

L' avoz ddja veu ?

L'avez-vous déjà vu ?

Constatez l'absence du pronom sujet dans le texte wallon, tout comme en espagnol (trait de grammaire "venu du latin à pied")


L' avoz ddja vu, no cwårtî d' Waloneye
D' al fene copete di ses belès hôteurs ?
A si rshonnance, des naxheusès inveyes
N' ont co seu plaire å meyeu d' ses reveus.

L'avez-vous déjà vu, notre petit coin ("quartier") de Wallonie
De tout au sommet de ses belles collines ("hauteurs")
A sa ressemblance, des envies fureteuses
n'ont pas encore su plaire au meilleur des rêveurs

(cette phrase me reste hermétique; avez-vous une idée de son explication ?)


Crawieus, moudris, ses teris plins d' sovnances
Rindnut ls oneurs a nos vayants houyeus;
E s' cotapant, ses claireurs, pa leus danses,
Caflorixhnut l' påjhire niût do voeyeu.

Tordus, meurtris, ses "terils" pleins de souvenirs
Rendent les honneurs à nos courageux houilleurs
En se "démenant" (en traçant des isières illégulières" ses clairières, de par leurs danses
Fleurissent de mille fleurs la nuit paisible du vigile.


Pire ki des wesses rûtiant åzès orayes,
Des miyons d' bruts rabiynut d' leus tchansons
On fel coraedje dispinsé dpus k' a rlaye
Po fé viker totes ses belès råjhons.

Pis que des guêpes qui bourdonnent aux oreilles,
Des millions de bruits garnissent ("habillent") de leurs chansons
Un terrible courage, dépensé plus k'à souhait
Pour faire vivre tous ses nobles idéaux ("ses belles raisons").


Mins tenawete, si l' brouzant d' ene nouwêye
Vént rafroedi ses vayantès souweurs,
Rén dins s' solea ni fwait croere a s' vesprêye.
Dins s' cour, l' espwer riprustit do meyeu.

Mais si, de temps en temps, le crachin d'une averse
Vient refroidir ses courageuses sueurs
Rien dans son soleil ne fait croire à son crépuscule (sa disparition prochaine).
Dans son coeur, l'espoir pétrit à nouveau la pâte d'un jour meilleur


L' avoz ddja vu, no cwårtî d' Waloneye
Po rén å monde, dji nel vôreu dzarter.
Si mes deus vîs m' l' ont fwait vey si voltî,
Come zels, ureus, dins s' noer daegn, dji doimrè.

L'avez-vous déjà vu, notre petit coin de Wallonie
Pour rien au monde, je ne voudrais le déserter
Si mes deux vieux me l'ont fait tant aimé
Comme eux, heureux, dans sa terre noire, je dormirai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Hubert Haas   Sam 15 Déc - 5:23

lucyin a écrit:

Mins tenawete, si l' brouzant d' ene nouwêye
Vént rafroedi ses vayantès souweurs,

Mais si, de temps en temps, le crachin d'une averse
Vient refroidir ses courageuses sueurs

C' est purade :

Mais si, de temps en temps, la grisaille d'un nuage
Vient refroidir ses courageuses sueurs


li tins s' brouze = li tins s' ranoerit (le temps se couvre) => li brouzant = la "couverture" du temps = l'apparition de nuages

C'est diferin di :

i brouzene = i brouhene (il bruine)

minme si l' ALW 3 (p. 90) riclame ki il a dû y avoir rencontre (de brouhiner) avec "brouzer" (souiller)

http://wa.wikipedia.org/wiki/ALW

On s' trompe bén sins boere

(cwè, vos avoz dit "on stron" ?!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
djozewal



Nombre de messages : 79
Age : 81
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Hubert Haas   Sam 15 Déc - 9:52

L' brouyant ? L' brouyi. Li tins s' brouye...
Nûlêye c' èst d' pus k' nuwaedje. Nûlêyes d' plouve, di vént, ki vègnenut nwâri l' cîr èt l' brouyi.
Mi brouye-dj ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://djozewal.googlepages.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hubert Haas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hubert Haas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Criquebeuf en Caux HUBERT-LOISEL-LEMESLE-MAUCONDUIT
» anniversaire Hubert
» St hubert 41
» Ti problème avec St-Hubert de Rivière-du-Loup
» Kilomètres conteurs - de Hubert Lauth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: