Li walon d\'mon nos-tes

forum pou ls dgins qui vwyenu volt leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Li langue ncionle (C. Simonon)

Voir le sujet prcdent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Li langue ncionle (C. Simonon)   Mer 3 Jan - 15:52

Li langue ncionle (Charles-Nicolas Simonon)

crit pendant la priode hollandaise , vers 1822, o le roi Guillaume d'Orange voulait imposer le hollandais (le nerlandais standard n'existait pas encore) comme langue nationale de toute la Belgique

I.

On-z t prler s Bas Payis
Di totes sres di lingaedjes.
Vinoz vier cial, alez vier la,
C' est on novea ramaedje.
On-z t flamind, almand, francs,
Olands. Kimint, diale,
Pout on pretinde ki l' olands
Soeye nosse langue ncionle !?

(On entend parler aux Pays-Bas // toutes sortes de langues // Venez par ici, allez l-bas // C'est un nouveau ramage // On entend le flamand, l'allemand, le franais // le hollandais. Pourquoi, diable, // peut-on prtendre que le hollandais // soit notre langue nationale.

II.

On lingaedje, c' est on vraiy sovrin
Ki ringne so s' teritwere.
I wde ses limites, et s' tern,
Et dvins, les mintnt foirt
On lingaedje, minme ritche et pouxhant,
Respectye si vijhnaedje.
Il est bn rle ki so cint-z ans
Il wangne on viyaedje

Une langue, c'est un vrai souverain // Qui rgne sur son territoire // Il garde ses limites et son terrain // et, au dedans, les maintient fort // Une langue, mme si elle est riche et puissante // Respecte son voisinage // Il est bien rare que, sur cent ans // Elle y gagne un village.

III.

Si vos prindrz, vos, grands sovrins,
Li lingaedje po modele,
Vs respectyrz m vos vijhns,
Vs riz l' pye avou zels.
Les peupes n' rnt nn a plorer
Tos vos ravaedjes di guere,
Ni tant d' cint meyes omes axhors
Po sacwants bokets d' tere.

Si vous preniez, vous les grands souverains // les langues comme modles // Vous respecteriez mieux vos voisins // Vous auriez la paix avec eux // Les peuples n'auraient pas pleurer // Tous vos ravages de guerre // Ni tant de centaines de milliers de personnes tues // Pour quelques morceaux de terre.

IV.

On dene bn des lws a ene ncion
Mins nn n te lingaedje.
Li sinne brve les revolucions,
Les gueres et les ravaedjes.
S' ene te ncion nel vnt tchess
dfo di s' tere natle,
Todi s' lingaedje s' fwait oyi;
Todi s' langue ncionle.

On donne bien des lois une nation // Mais pas une autre langue // La sienne brave les rvolutions // Les guerres et les ravages // A moins qu'une autre nation ne vienne la chasser // en dehors de sa terre natale // Toujours sa langue s'y fait entendre // toujours sa langue nationale.

V.
Lidje est walon, Tongue est flamind
Ces deus vijhins veyes
Ont-st avou li minme govienmint,
Tofer el minme patreye.
Tongue n' a djamy prl walon,
L' lingaedje del capitle,
Et a todi prl txhon :
C' est s' lingaedje ncion.

Lige est wallon, Tongue est flamand // Ces deux villes voisines // Ont eu le mme gouvernement // Sans cesse (elle ont eu aussi) la mme patrie // Tongre n' jamais parl wallon // La langue de la capitale (= Lige, la capitale de la Principaut) // Et a toujours parl thiois // C'est sa langue nationale.

VI.

Aprs tos ses fameus espws,
Totes ses victweres briyantes,
Bonapre vola kel francs
Fouxhe li langue di l' Olande.
Ene si tant disrjhnve volt
A lu-minme fout fatle.
Les peupes vindjt leu libert
Et leu langue ncionle.

Aprs tous ses fameux exploits // Toutes ses brillantes conqutes // Bonaparte voulut que le franais // Ft la langue de la Hollande // Une volont si draisonnable // A lui-mme fut fatale // Le speuples vengrent leur libert // Et leur langue nationale.

Shte do tecse e walon : http://wa.wikipedia.org/wiki/C._Simonon


Dernire dition par lucyin le Dim 7 Juin - 2:32, dit 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Li langue ncionle (C. Simonon)   Mer 3 Jan - 15:53

---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Li langue ncionle (C. Simonon)   Jeu 2 Juil - 14:25

Les deus cazakes

n ovr, djinti et sincieus
Wangnive des foirt bouns djournyes.
Il ouxhe polou, so p d anyes
Wrder abeymint peme pol soe (se).
Mins les ovrs sondjt i my
A risprgn ene pitite sacw ?
Tos les dimegnes, c est di s f gy
Et di dispde cbaret
Tot ou k il ont wangn sol samwinne ;
Et l leddimwin, sovint l migrinne
Les espaitche eco d travay.
Po nd rivni a nost ovr
Il aveut stou on djo al fiesse ;
End rivna tot fjhant des S
Trd al nute ou timpe matn
Li bosse tote vude et l coir tot plin.
Mgr k ses djambes n estnt nn bounes,
Ele li repoirtt e s mjhone
Sins l f toumer. Ariv la,
Po s mete e s lt, i s dismoussa.
Mins il ala pinde par azr
Si no abi, si si bea tchamrd
Add s cazake tot dclicot
K i n meteut my ki po-z ovrer.
Mins ci fourit bn ene grande afwaire
Ene afwaire si estrordinaire
Cwand l pont do djo cmina a vni :
ǒ fourit carele inte les abis.

Li no abi cmina l atake
Tot s adressant v cazake :

Wice so dj ? Wice m a-t on cial metou
Surmint ki m mwaisse esteut bablou
Po n nn mi rmete, mi, ritche et nbe,
El plaece d oneur di s grdirbe.
Mi mwaisse divreut portant sondj
A ou k i vt, cwand m a mouss.
C est mi tot seu k el fwait valeur ;
Les tchapeas lyi fjht sierviteure,
Et totes les bokes, d on ton grcieus,
Nel lomt pus adon k monsieu .
On lyi fwait djoye, et on l caresse.
K i magne dorye, k i magne rosti,
S i boet do vn, c est avou mi.
Kimint don m mwaisse a si p d cour (ker)
Di mi, ki lyi fwait tant d oneur,
Ki d m aler mete tot come oula
Add on mss galopea :
On v cazake tot rimpli d pces (pces)
Tot a bribdes, et k flaire li pesse ;
Ki m epoufkene eyet ki powe (poue),
Et m f prezint di pouces et d pious.
Neni, dji n m a co my di m veye
Trov dvins ene si mle kipagneye.

Li no abi insi prla
v cazake ki responda :

N a lontins ki dj fole so m coraedje
Po t ley dire tant d sots messaedjes.
Mgr k dji n soeye k on v abi
Dji t aprindr ki dj v m k ti !
Dji t aprindr k on v cazake
N est ni feneyant, ni calfak.
Po t atchter, glorieus baligand,
K est don k a wangn ls aidants ?
C est mi avou m mwaisse, la ki doime (dwrt)
Ca n overe nn s i n m a so s coir (cwr)
Ti pormoennes, et ti fwait l monsieu
Et mi dj overe cial e l ovroe ! (ovre).
Ti magnes do rosti, del dorye,
Et mi do noer pan, del makye.
Dji boe d l aiwe, et ti boe do vn.
Ti dispd tot et ti n wangne rn !
Ti baligande, ti vas s fiesses ;
Ti fwais nosse mwaisse s come ene biesse.
Mi dj overe, dji wangne des aidants ;
Dji les raspgne, ti les disps.
Dji so cial, et ki dji m sansole (ki dji m sansolye).
A travay tote ene djournye
Po f mwaisse do bon profit ;
I sereut trs ritche avou mi.
Mins on li rwene : c est s bea tchamrd
Ki n est k on magneu d pan payrd,
Et ki dispd tot a mlvt
Po ou k i n sait ou k l rdjint vt.
C est a-z ovrer todi sins cesse,
Ki dj m a cxhiy, ki dj so-st a pces (pces);
Et dj edurreu k on forsl
Mi meprijhaxhe sins m riprler !
Mi dj fwai viker, lu rwene nosse mwaisse.
C end est assez, i ft k dji m taijhe !
Dji n vou nn prler pus lontins ;
Dji so tot rgue, dji n di pus rn ;

E finixhant cial ene dispite
Ki preut durer disk al nute,
Li v cazake aveut rjhon.
L te ki n poleut rn dire di bon
Djha des biestreyes, e s mvlant foirt
Come ft sovint les cis k ont toirt.
Li v abi n responda pus.
Come il aveut l rjhon por lu,
I saveut bn k c est ene loignreye
Ki di responde a des biestreyes.

Mins l ovr, k esteut dispiert,
E s fme-clse, aveut tot schot :
Tote li dispite, tote li carele
Ki ses cazakes avnt inte zels ;
I dmaneut la tot esbahi
Et sins bamby, et sins moti.
Aprs, il aprova l djustesse
Des rjhons do cazake s pces (pces).
I fjha co pus, i fjha co m :
I s meta so tot n te p.
I cwita tote li mle goviene
K el moennve tot droet a si rwene.
I candja si bn todonc
K on nel voeya djamy pus s ;
K i n ala pus dispde ses wangnes
cbaret ; k i fjha des spgnes.
So sacwants anyes di tins,
Atchta ene mjhon avou djrdn
Et pcap out des ritchesses
Po viker a si jhe e s viyesse,
Et f des grands tcharits
s vs ovrs ki vnnt briber ;
s vs ovrs k el mle goviene
D aler s f s dvins les tavienes
Aveut redwit, dvins leus vs djos
A vni dmander leu pan so s so.

Charles Nicolas Simonon, 1835, divins : Posies en patois de Lige, 1845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
Contenu sponsoris




MessageSujet: Re: Li langue ncionle (C. Simonon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Li langue ncionle (C. Simonon)
Voir le sujet prcdent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j'ai t mauvaise langue !
» Langue de bib
» Le Polonais comme Langue trangre
» langue et identit
» Sociolinguistique de langue normande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas rpondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'mon nos-tes :: Scrijes(e)s-
Sauter vers: