Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 André Mottet

Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 644
Age : 65
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: André Mottet   Mer 28 Fév - 12:13

C’èst deûs vîyès djins d’al tchompagne qui vont béntôt fièstî leûs 50 ons d’mariadje.
Marîye, disti Fèrnand, èst-ce qui vos vos sov’noz co quond on-z-a cougnî è p’tit pré podri l’mohone, èt qui vos vos  avîz apougnî al bôrîre ?
Oh bén, dj’èl vous bén creûre….è po nos 50 ons di mariadje là, çà v’freût plêzîr  dè rataker on cop !
È is y vont….
Nom di hu, Marîye, disti Fèrnand, vos r’mouwoz co pus fwart qu’il a sti l’timps !
Bén dji vou  bén tot çou vos d’hoz, èndon Fernand, mins  di c’t timps-là, , èh bén sus l’bôrîre, i n’aveût  nén dè courant.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 644
Age : 65
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: André Mottet   Mer 28 Fév - 12:14

Lès  Poyes
 
Li  poye  qu’ a  l’ tchance  dè  viquer  al  grande  êr  n’ a  nole  oligåtion  dè  ponre  ine  oû  tos  lès  djoûs.  Cisse  poye-là  pond  à  s’ sonlance,  qwand  èle  énn’ a  îdêye,  d’ après  qu’ èle  èst  d’ bone  ou  d’ måle  oumeûr,  èt  surtout  d’ après  l’ såhon.
Èle  pond  bråmint  å  prétimps,  èt  d’ l’ osté.  Mins,  quasi  nin  qwand  èle  piède  sès  plomes,  qwand  lès  djoûs  sont  rascoûrcis, qwand  i  gna  dè  vint,  qwand  i  ploût,  qwand  i  djale…èt  qwand  èle  n’ a  rin  à  magnî.  Ni  dist-on’   nin  qu’ eune  poye  pond  pa  s’ bètch ?
Å  dizeûr  dè  martchî,  èle  n’ in.me  nin  qu’ on  l’ veûye  ponre ;  èle  sèreût  djin.nèye;  èt  i  lî  fåt  on  nid  wice  qu’ èle  si  pout  catchî.
 
Kôt-kot-kot…
L’ a  sti  l’ timps,  å  bon  timps,  on  mètéve  dès  oûs  èvôye  po  lès  magnî  pus  tård,  å  màva  timps,  qwand  is  div’ nît  pus tchîr.
Jusqu’ après  guére,  li  « basse coûr »  vikéve  come  i  n’ a  mèye  ans ;  lès poys  vikît  an  libèrté,  sins  polî ; di  l’ osté,  èles  passît  l’ nut’   disos  lès  steûles,  à  pîce  so  n’ cohe  ou  l’ ôte ;  di  l’ ivièr,  èle  si  mètît  à  hute  divins  lès stås.
Nolu  n’ wêtît  après ;  i n’ aveût  dès pièdes…
Lès  poyes,  qu’ inmèt  bin  lès vièrs  di  têre  èt  lès  warbôs,  magnît  sorlon  leûs  porminådes.  Tant  mî  våt  si  c’ èstêut  d’ vins  lès  steûles  èt  lès  prés,  tant  pés  si  n’ dimoréve  pus  qu’ à  grèter  è  l’ ansinî ;  li  cins’ rèsse  tapéve  co  bin  eune  pougnîye  di  grins,  mins  nin  tos  lès  djoûs.
Li  poye  ponéve  pas  d’ t’ avå,  wice  qu’ èle  aveût  idêye ;  lès  oûs  èstît  sovint  måsîs,  ca  èles  hitît  sovint  d’ sus,  èt  is  n’ èstît  nin  rascoyîs  tos  lès djoûs ;  i  faléve  co  lès  trover ;  vos  n’ avîz  nole  garantîye  qu’ is- èstît  frisses.
Tinez,  vochal  on  truc  po  veûye  si  vos  oûs  sont  frisse :  métez  lès  è  l’ êwe  avou  on  couyî  d’ sé :  lès  vîs  flotèt,  lès  fris’   toumèt  è  fond  dèl  cas’ role.

D’ après un texte de Jean-Pierre KOFFE, auteur de « Arrêtons de manger de la merde », Flammarion, 2013, 255 pages.

serè prezinté e rfondou sol Rantoele 85
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 644
Age : 65
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: André Mottet   Mer 28 Fév - 12:15

Décimbe   

(d’après Louis-Honoré Fréchette 1839-1908)

Li  rèléye  qui  r’lût,  dèssine   sus  lès  cåros  dèl  fignèsse
Dès  bèlès  teûles  d’arègnes.                   
Eune  måle  bîche  sofèle  eune  freûdeûr
Di  tos  lès  diåles,  à  v’côper  è  deûs.
Dès  såvadjès  nuléyes   arouflèt
L’nivâye  di  tos  costés,  pa  totes  lès  cråyes…
Sus  lès  crèsses  pèléyes al  longue  dès  timps  pa  lès  gronds  vints,
Dès  pèzants  hûzias  s’ kibat’nèt  onk  l’ôte
Po  gågnî  l’coûse.
Lès  sapéns  sont  tot  bloncs  d’nîve ;
Èt  lès  vîs  ôrmes  lèvèt-st-å  cîr
Leûs  gronds  brès  disfouy’tés.
Tos  lès  neûrs  mèssadjîs  dès  pus  dères  di  nos  ivièrs 
Mostrèt   lådje  èt  lon   leûs   pus   lêds  vizèdjes…
Li  freûdeûr  nos  toume  sus  lès  rins  èt  hagne  qui po-z-arèdjî :
L’èst  tins  di  nos  mète  à  hute  dès  måvas  côps  dè  mwès d’décimbe.
Dilé  li stûve  qui  ronfèle,  come  po-z-ènnè  rîre,
Tapons  nos  è  culot ,  åtou  di  l’åbe  di  Nowé.

(André MOTTET, 3-12-2017)

e rfondou dins l' Rantoele 88.


Dernière édition par lucyin le Ven 14 Déc - 7:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 644
Age : 65
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: André Mottet   Ven 14 Déc - 7:16

PARADIS TÈRÈSSE

Li Bon-Diu aveût donc mètou ADAM èt EVE divins on grand djårdin qu’èsteût on vrêye paradis so l’têre…
(poétique, romantique) i n’aveût dès åbes di totes lès sôr, bês à r’loukî, avou dès frûtèdjes « en veux-tu, en voilà » èt tot çou qui n’a d’bon à magnî.
Li djardin aveût on bê ri, avou d’ l’êwe à volonté, frisse èt bone à beûre.
C’èsteût -st- on payîs wice qui plovéve à timps èt à eûre, sovint dèl nut’, wêre dè djoû ; lès nut’ n’èstît nin freûdes, mins i n’aveût todi ine bèle rozèye  (enregistrement d’une source qui coule et de gazouillis d’oiseaux)
i n’aveût måy nol’ orèdje, né dès grossès nûlèyes qui flahèt lès grins, nè dès grûzés po distrûre lès rècoltes.
On payî wice qui l’ låme èt l’lèscê corît -st- à flot,
avou n’têre lèdjîre à travayî, ine têre qui r’sowe vite,
ine têre qui blankihe èt qui s’rèschåfe sins tårdjî,
qu’èst -st- amoureûse sins aveûr mèsahe di rin lî d’mander,
qui n’rèfuze nin qu’on l’rabrèsse, né qu’on l’kapougne avou dès mins qu’ont l’håbitude dè sognî lès p’tites fleûrs,
ine bone têre qu’èst binåhe dè diner s’bêté
èt poqwè nin l’sorîre di sès mous’mints, di sès fleûrs, di sès frûtèdjes,
èt qui s’dismousse di l’ivièr po s’tinre å tchôd å d’vins di s’mohone wice qui l’sève djômihe
tot ratindant on novê prétimps, li timps dès amoûrs, dèl vèye qui s’rinovèle…
Ine têre sins totes lès malès jèbes qui dj’a dit l’ôte djoû, ine bèle têre avou dès vièrs di têre, bèle à rawêtî, douce à fé trîler d’sos sès deûts.
Èt å-d’vins di ciss djårdin-là, lès lum’çons èt lès caricoles èstît rèminés avou lès halènes divins ine cwène à pårt, plantèye rin qu’ avou dès passe-di-vloûr ou dès fleûrs di mwért, po lès ahètchî.
Qwand on v’ dit qui c’èsteût l’paradis ! (un temps)
Vos alez veûye çou qu’a -st- arivé….
Mins è mitan dè djårdin, l’Bon-Diu aveût métou l’åbe dèl siyince dè bin èt dè må !!...Waye à waye !
(on peut amener un pommier sur une planche à roulettes)
C’èsteût -st- ine åbe spéciål : li pus bê, l’pus grand qui vos n’sårîz trover :
ine åbe qui sins èsse on sapin, n’pièd’ nin sès fouyes di l’ivier;
ine åbe qui sint bon, plin di p’titès bièsses qui tchantèt nut’ èt djoû ;
ine åbe qu’on pout s’î mète è l’ombe po s’ripwèzer èt rèflèchi ;
ine åbe qu’èst là po dîre merci à Bon-Diu d’avu fêt l’nature bèle èt gènèreûse come èle èst ;
ine åbe qu’on pout s’î mète disos bîhe,
ine åbe qu’on pout s’î lèyî hossî ènn’ on fauteuil à bascule, à tot sondjant…
à l’bêté dèl campagne qui done li pwin,
à l’êrèdje dès prés qui d’nèt l’ foûre po lès ågnes,
à l’påhêrté dès bwès qui d’nèt lès gros åbes po fé s’ logis’ èt dè p’tits cayès po -z-î- fé cûre ine cråse eûrèye…
Ah ! qui c’èsteût on bê åbe, ine vrêye curiosité 

EXTRAIT de « Li crèyôcion dè monde », scène 29 – version en wallon de Liège - disponible chez l’auteur : andremottet47@gmail.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 644
Age : 65
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: André Mottet   Ven 14 Déc - 7:18

C’èst deûs vîyès djins d’al tchompagne qui vont béntôt fièstî leûs 50 ons d’mariadje.
Marîye, disti Fèrnand, èst-ce qui vos vos sov’noz co quond on-z-a cougnî è p’tit pré podri l’mohone,
èt qui vos vos avîz astèpé al bôrîre ?
Oh bén, dj’èl vous bén creûre….è po nos 50 ons di mariadje là, çà m’ freût plêzîr dè rataker on cop !
È is y vont….
Nom di hu, Marîye, disti Fèrnand, vos r’mouwoz co pus fwart qu’il a sti l’timps !
Bén, dji vou bén tot çou vos d’hoz, èndon Fernand, mins di c’t timps-là, èh bén sus l’bôrîre, i n’aveût nén dè courant.

e rfondou dins l' Rantoele 88.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: André Mottet   

Revenir en haut Aller en bas
 
André Mottet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Bonne fête André
» Maurice André
» pédiatre ou généraliste sur la Côte Saint André/la Tour du pin ou Bourgoin
» Paroisse Saint-André-des-Arcs - Extraits d'actes de BMS -1525 à 1746 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: