Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nicole Hanot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Nicole Hanot   Mer 27 Mai - 15:09

Istwere del soce "Li rawete"

Come c’èst åhèye di raconter l’ vèye d’ine assôciåcion ! Po l’i nosse, avou cwate dåtes : 1993, 2003, 2013 èt 2015, oûy…

1993, c’èst cwan li Rawète èst v’ni å monde, ine assôciåcion qu’ lès payîzans qui ont tchoûkî à s’ fé crèver divins l’cinse di tchèstê di Hèrmåle n’achîrît pas poulu préveûr, pas pus qu’ cist-èfant qui n’èst nin volou, ci hoult qui è-st-arivé lontins après lès-ôtes. Ine rawète po såver èt mète è valeûr treûs sôrs di påtrimwinne : qui n’ bodje nin (li cinse dèl tchèstê), qui pout bodjer (lès bès-afères èt lès paîs scrits) èt qui n’èst nin fêt d’ matiére mins d’ acostumance (lès vîs ricètes po l’ couhène). Rin qu’ ça ! On veût foû mèzeûre adon ! On èst plin a make di cisse fwèce qui vint d’ l’èbalemint èt d’ l’ vol’té. On a kimincé à rinover l’ cinse, on a crèyé ine plèce po l’akeüy avou l’ taviène, èt pwis l’mûseye èt l’ bibiliyothéke dèl Goûrmandîse, èt co dès porminådes guidèyes po dihovrî lès plantes qu'on trove dè long dès pazês, so lès hoûrlês, divins nos prés èt nos bwès èt qui ont stu ûzées divins l' tins come lègumes ou fruts. Po lès finances, on èsteût so l’ bate dè rèzeû.

1993, c’est la naissance d’une rawète, une association aussi imprévisible pour les paysans qui travaillèrent des siècles durant dans la ferme du château de Hermalle que peut l’être l’enfant dernier-né, arrivé dans la famille longtemps après les autres. Une rawète destinée à sauvegarder et mettre en valeur trois types de patrimoine : immobilier (la Ferme castrale), mobilier (objets et documents écrits) et immatériel (préservation des recettes de cuisine anciennes). Rien que ça !  On voit grand à l’époque !  On est plein de cette vigueur que donnent l’enthousiasme et la volonté. On a commencé à rénover la Ferme castrale, on a créé une infrastructure d’accueil avec taverne, puis le Musée et la bibliothèque de la gourmandise, et aussi des balades guidées pour les plantes sauvages comestibles. Sur le plan financier, on était sur le fil du rasoir.

2003, c’èst ine ric’nohance. Oh nin po l’ovrèdje acompli, nenni, mins pace qu’on èst divins lès normes d’ l’ An’ministråcion : on d’vint Sindicat d' Avizance pace qu’on a ine pèrmanence, qu’on rac’sègne lès-cis qui qwèrèt à savou, qu’on akeûye lès djins pus d’100 djoûs po l’ an èt minimum 4 eûres po chakeun’ d’ cès djoûs, èt qu’on èst drovi cwan lès djins sont è vacances – c’ qui vout dîre qu’on en a nin des vacances mins qu’on pout aveûr on subsîde di 380 €/an. Ine mane dè cîr ! Todi so l’ bate dè rèzeû, on continouwe à ovrer so l’ bâtisse èt on dimande si class’mint, on crèye li Mûsêye Postes restantes, dès fôrmacions soc ès plantes savådjes qu’on pout magnî, on rimonte dès espôsicions, on fêt dès ricwèrèdjes èt on oûveûre avou d’ôts institûcions…

2003, c’est une reconnaissance. Oh pas du travail accompli, non, mais du respect de normes administratives : on devient Syndicat d’initiative parce qu’on a un bureau, qu’on fournit de l’info, qu’on accueille le public au moins 100 jours par an à raison de minimum 4 heures par jour et que les périodes d’ouverture correspondent aux congés du public – ce qui veut dire pas de congé pour nous et un subside potentiel de 380 €/an. La manne ! Toujours sur le fil du rasoir, on continue la rénovation des bâtiments et on en demande le classement, on crée le Musée postes restantes, des formations sur ces plantes sauvages qu’on peut manger, on développe les expositions temporaires, la recherche scientifique et les collaborations avec d’autres institutions scientifiques…

2013, on a 20 ans, on èst adule !  Anfin, i parèt… On èst todi ossi bons à loyî mins la fwèce a diminouwé avou l’adje èt on a dû trovî dès ôtes bonnasses po fé avou. Èt todi èsse so l’ bate dè rèzeû, c’èst èsquintant ot’tant qu’ risquant ; on åreût mèzåhe di pus d’ viziteûs po aveût pu d’ pognon, po poleûr bin ateûter li lodjî dèl cinse…

2013, on a 20 ans, on est adulte !  Enfin, il parait… On est toujours aussi fous mais la vigueur a diminué avec l’âge et il a fallu trouver d’autres bénévoles pour compenser. Et le fil du rasoir, c’est fatigant autant que dangereux ; il nous faudrait plus de visiteurs pour faire rentrer l’argent, pour refaire un morceau du toit…

Portant nos-èstans bin k’nohous sûvant onk : « i gn-a tot tins vosses annonces divins lès gazètes ». Sorlon dès ôtes qui nos dihovrèt po l’ waibe, on l’èst nin assez « kimint s’ fêt-il qu’on parole si pô d’ vos ? » Bin, c’èst simpe : on n’ li påye nin, li pub, pusk’on èst strindou ! Èt les gazètes nåcionåles fêt c’ qui volèt avou les « communiqués de presse ».

Pourtant, connus, nous le sommes selon certains : « il y a tout le temps vos annonces dans les petits journaux ». Selon d’autres qui nous découvrent grâce au web, on ne l’est pas assez : « comment se fait-il qu’on parle si peu de vous ? » Ben, c’est logique : on ne la paie pas, la pub, puisqu’on n’a pas assez de sous ! Et les médias font ce qu’ils veulent des communiqués de presse.

Èt pwis i gn-a ine ôte fatigue qui vint d’ cès étèrnèles arinnes « à cwé ça chèv, l’istwére ? » « à cwé ça vos chèv di fé tot ça ? ». Ça nos ramonne à nos crèyinces èt à nos prôpes kèstions. Kimint fé po convinke lès djins di chal qui l’ påtrimwinne, c’èst ine saqwè d’ onsècant ? Kimint fé po qu’i n’ cropèt pus èl coulêye mins div’nèt djintis ? Po qu’on n’ seûye pus dilouhî les djoûs où on n’a vèyou qu’ deûs viziteûs al cinse èt qu’on a djouwé à l’ pitit bonome pindou po touwer l’ tins…

Et puis il y a une autre fatigue, celle qui découle de ces sempiternelles phrases « à quoi ça sert, l’histoire ?  à quoi ça vous sert de faire tout ça ? » qui nous renvoient à nos convictions et nos propres questionnements. Comment convaincre la population locale de l’importance du patrimoine ? Comment faire pour que de passive elle devienne active ? Pour qu’elle s’investisse soit en volontariat soit en se rendant plus souvent à la Ferme ? Pour que disparaisse la déprime des jours où nous n’avons accueilli que 2 visiteurs et où l’équipe a joué à petit bonhomme pendu pour tuer le temps

C’èst sûr, ça nos a seur fwait plaijhi del fé, èt c’est ddja ça d' wangnî ca n' a ki l' bén k' on s' fwait. C’èst sûr, Lidje ni s' a nén fwait so on djoû èt l’ cinse èst là dispoy treûs siékes. Mins po kibins d’ tins co ? Èt po qui ?  Po vos ?

È 2004 Guy Lemaire a scrî : « Est-ce qu'un jour un pouvoir public digne de ce nom décidera d'investir le million d'€ qui devrait suffire à donner à ce lieu exceptionnel – tant par son cadre que, surtout, par son concept – les conditions d'accueil et de fonctionnement qu'il justifie pleinement ? »

Ci djoû-là, i s’ fêt atinde. Gn-årè pus vite on tram à Lîdje qu’on million à Hèrmålle…

----
tecse ki paretrè e rfondou dins l' Rantoele 74.


Dernière édition par lucyin le Mer 27 Mai - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Nicole Hanot   Mer 27 Mai - 15:15

Ine plèce di cultûre po lès tourisses èt lès glots : li « Ferme castrale »

vî cinse di tchèstê di Hèrmåle-dizos-Hu, avou sès deûs mûzèyes, on martchî d' boukins, ine taviène po magnî sorlon lès vîlès r'cètes dè payis, ine dès pus grandes bibiliothéques d'Eûrope po l'fène couhène, tot-plin d'abèyistés, divins on site dès XVIIe et XVIIIe siékes. Sès abèyistés fèt qui l' viyèdje concoûrt dés-oûy à EDEN Destinations 2015.

Informåcion : 085 31 42 86

Po lès toûrisses
La ferme castrale d’Hermalle-sous-Huy est un bijou dans un écrin de poupées russes. Les trésors s’y imbriquent, s’y déroulent avec un étonnement et un plaisir partagés.
T.D.G., 4 décimbe 2008, gazète La Libre Belgique

Å bê mitan d'ine réjion bin mètowe po l'tourisse, li comèrce, li syince, lès-årts èt li spôrt, inte Lîdje èt Hu, tot près d'Tihandje èt d'Bièrsèt, åhèye po-z-î ariver a 500 mètes dèl nacionåle N 90, Hèrmåle-dizos-Hu fêt çou qu'i fåt po wårder l'påhûlisté dèl campagne.

Å mitan d 'l'ancyin viyèdje, dès fwért bèlès mohones dès XVIIe èt XVIIIe siéke – avou l'mohone wice qui l'mêsse-maçon Jean-Gille Jacob a m'nou å monde, avou dès tåv'lês qu'on n'veût qu'la è l'Eûrope qui r'prézintèt lès mèstis dè batimint å XVIIIe siéke – si trovèt tot-åtoû dè tchèstê èt di s'grande cinse qui pout s' viziter.

Ine cinse ? Divins l' tins, awè ! Li cinse di djondant tchèstê di Hermåle, tot antoûré d' êwe.
Po l'joû d'oûy, ine pièce po l'cultûre èt lès toûrisses avou sès mûzèyes èt s' bibiliothéque.

Lès batimints sont tot-åtoû d'ine coûr pavêye, avou dès fleûrs, wice qui lès-èfants polèt djouwer sins dandjî. I dåtèt principålemint dès XVIIe èt XVIIIe siéke.

L'intrêye èst al sûd, avou ine pinte po lès cis qui fèt målåhèye roter.  I gn'a d'abôrd ine tèrasse wice qu'on pout si r'pwèser, pus ine dès pus bèlès grègnes "so l'lårdjeûr" dèl Province di Lîdje (17 m. di hôt so 14 di lådje èt 32 di long) a treûs lèvês don lès tchèrpintes s'ènondèt so l'costé sûd.

Li Sindicat d' Avizance èst à l'intrêye èt vos sonez po avêur on côp d'min.
Divins li grègne, i gn'a eu dès èspôzicions, dès concêrts, etc. Po l'joû d'oûy, c'èst l' martchî d' boukins dè nosse Soce nén recwårlante (S.N.R.) Li Rawète qui a, dispôy 1993, a trové djîse al Cinse.

Dizos lès deûs-ostèdjes dèl grègne, i gn'a li taviène, wice qu'on mèt' so l'tåve dès r'cètes dè tins passé, èt deûs såles coviètes di fin bèles voûtes, wice qu'on troûve li Mûzêye dèl Goûrmandise. - c'esteût lès "såles capitulères dèl cinse" come l'a scrî Paris-Match.

On y a ossi diné dès concêrts èt i-n-a dès èspôzicions dispôy 1991.

L' costé dè l'ès' del cinse a-stu agrandi è 1856. Èle cont'nint on ptit cimitière avou l' tombe dè baron de Warzée d'Hermalle èt on y a bati ine grote come à Lourdes. Li Mûsèye Postes restantes, po conter l'istwère dèl Poste èt dèl scrîyèdje, èt ine botikê d'èpicerèye fine èt d'jèrbêyes sont ossi instalés divins cette pårtèye del cinse.

Li pårtèye ouwès lêt pihî l' mouton... ca lès-êwes sont basses èt on n' rovre nin avou dès rondês d' haye.

Li lodjis' dèl cinse, so l'costé dè nôrd, riçut ine toûr cwårèye, pwète disdindowe d'avance par on pont lèvis. C'èsteut li seûle intrèye po moussî è tchèstê. Vos i veûrez scrit so li d'zeûr dèl pwète 1642.

Li cinse a stu al dibanne dispoy lès annêyes 1980. Èle a trové ine novèle vèye... avou nosse associyåcion, en 1993.

Lès très bèles èspôzicions,
li martchî d' boukins èt dès bês-afêres wice qu' vos hand'lez,
li plèce tant qu'on vout po lès vwètûres,
l'åhèye po lès djins qu'ont pus målåhèye,
li feû è l'èsse, li tèresse avou 'ne pitite gofe èt dès pèhons,
l'amagnî sorlon lès vîlès r'cètes dè payis,
l’akeûy dès djins avou on tchin,
ine båre po loyîs lès bidèts,
dès guides qui s'î k'nohèt èt qui djåzèt lès deûs langues dè payis, 
èt in-akeûy vormint walon...
... tot çoula done li bone îdèye d'î m'ni l' weekend !

D'ot'tant pus qu'i gn-a plin d'otes abèyistés å long d' l'annêye !

Avå l'saminne, tot prindant radjoû, lès groupes polèt nos rinde vizite.

Li  S.N.R. propôse dès locåls sins parèy po lès rèyûnions d' totes sôrs, dès locåls si bês qu'il ont-st-assètchî 18.000 viziteûrs è 1999 èt qu'on 'nn'a tot plin djåzé d'vins lès médias.

D'ôte på, lès cis qui sont curieûs atoû dès binde d' imådjes passèt al cinse po an'mirer l'oûve d' Jean-Luc Delvaux, dè costé dè sûd dèl cinse, djondant li toûr cwårèye (chaussée Freddy Terwagne, 132a) : èle mostre l'intrêye dè costé dè nôrd dèl cinse, li toûr dè   XIIe siècle dé tchestè èt dès djins dès annêyes 1920 : payîzans avou ine cårmane di cinsî èt dès nôbes avou leûs vwètûre èt tchåffeû è n'ûnifôrme…

Jean-Luc Delvaux vint å monde à Indji è 1970 ; il a lontins dimeuré à Hèrmåle, èt sa parintèdje y èst todi. I èst kinohou po sès dèssins d' vwètûres, sès climats d' police èt ses lîves Le Marquis èt Les Aventures de Jacques Gipar.
Vos trovez ossi al cinse dès åbes rimarquåbes prôtèdjîs po l' Redjon walone : l'åbe dè pindou-nèyî èt on séquoia dendron giganteum.

Volez-vos fé 'ne porminåde ?  C'èst dèl cinse qu' vos-alez triviès lès bwès èt lès tchamps, à vosse gré ou avou nosse guide. C'èst dèl cinse qu' vos-alez dihouri dè costé dè l'est li mohone dèl Hèna (classée) èt l’ine dès bôrnes qui font l' arôye inte Hèrmåle èt Clermont, ou dè costé dè l’ouwès po monter so l' Thier d’Olne (classé) qui dômine li cinse Hottine (XVIIIe s.), å rivadje dèl Moûse, å-d'-divant dè l'abèye dè Flône.

Tèmwègnèdjes :
Toutes mes félicitations pour votre site en Wallon: y falè el fé hin valet (avec fautes d'orthographe). Si un jour un bouquin Wallon - Français vous passe entre les mains ; je suis amateur.De la part de tous les amis du C.L.P.M.

Jean Alexis Struyven - djulèt' 2001 - po mèl

Po hand'ler
 
Dispôy s' rénovacion è 1991, li grègne dèl cinse a kinohou bin dès abèyistés : sålons d'antikêres, espozicions, récitals di danse, téyåte…
 
Å k'mincemint d'avri 2011, nosse assôciåcion Li Rawète a drovou d'zos on martchî d' lîves èt bès-afères avec ce qu' les djins lui donèt po li sout'ni.
Li nom d' ci martchî, « Les Chineurs gourmands », vint d' li curiôzité, dè plézîr di dishouri, dèl passion dès amateûrs po lès bès-afères ma ossi di l'amoûr, èt minme dèl voracité dès amateûrs di léhèdje. Èt don
vos, chineurs gourmands, qui cwèrèt
dès boukins èt dès vîs ou bizåres afères, sèyoz lès bin m'nis !

Li martchî

Lès bès-afères sont todi vîs èt co bin bizåres, ca nos inmans ça. Hièles, keûves, pintes, frèzés, plat cous, plates, flasses, assiètes, etc. ma ossi ustèyes, tåvlês, posteûres, gayoûles, mèdayes, etc.
Po lès lîves : ènn' a tot neûr ! bin classés :
 
Lîtératûre
...
romans, policiers, science-fiction, etc.
Linwes
 
diccionères, gram'mères…
Encyclopédies
 
Belgicana

Istwère : Antiquité, guêres, itswère dèl France, itswère dè monde, biografies, etc.

Transports : aviacion, trins, vwètûres, etc.

Lwèzîrs : couhène, tchèsse, pêhî, costîre…

BD po lès p'tits èt lès grands

Èfants : contes, romans, ahèssåve

Arts : cinéma, foto, danse, årmurî, informatike, pinteûre, scullèdje, etc.

Natûre : ôcèyans, fône, flôre, cortis…

Tourisse : guides, lîves so dès plèces spéciåles

Siyinces : méd'cène, psycologie…

Humour : Ésotérisme
 
Rilidjons :

Si vos n trovez nin li pièle rare qu' vos cwertez, dimandez à Charles ou Josée, nos bonnasses, ca tos lès lîves n' sont nin so les tåves, i gn-a dès ôtes di r'candje !

Èt vos polez todi nos doner vos lîves ou vos bès-afères cwand vos n'en volez plu ! C'èst mîs qu' d' lès taper à l'ouh ou å batch åas crasses !

Vizites avou on guide po lès groupes
Vos-èstez divins ine associåcion  ? V'la po vos : li cinse èst ine bone plèce po ine bizåhe !

Nos fiestans lès groupes è francès tot l'annêye, tot prindant radjoû, po lès :

Vizite dèl cinse avou ine guide,
Vizite dès mûsêyes avou on guide,
Vizite de Hèrmåle,
Vizite, avou ine guide divins vosse car, d'Indji,

Dégustacion, restauracion al taviène

Porminådes « Nature gourmande » avou guide,
etc.
Téléchargez nosse programe èt tchûsihez !
Ou houkîz l' 085 31 42 86.
Nos èstans-là po vos…

Po vos, lès mêsses di scole !

Quél intèrèt d' vini al cinse po ine vizite è françès ? nos d'hez-vos...
C'èst d'i trover l'Istwère divins les pîres, divins tot cès afères, ustèyes, meûbes qu' nos grand-parints ont èployî, divins èt avou lèsqués i ont viké, ploré, tchanté…

Tot cès afères qu' i avît on nom ès walon. Èt qui vont doner ine vrêye rèyålité à cès mots qu'vos apindez à vos èfants...


Dernière édition par lucyin le Mer 27 Mai - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Nicole Hanot   Mer 27 Mai - 15:18

L'istwère dèl cinse 

Po l'istwère di Hèrmåle, on pout r'monter lon divins l' tins, ma po cisse dèl cinse, seulemint à 1642.

C’èst ciste annêye-la qu' li conte Conrard d’Ursel, mêsse dèl signeûrèye dè Hèrmåle dispôy li 16 may 1639, finit d’ constrûre ine toûr cwårée avou flèche èt årvô come intrêye à s' tchesté.
À gôche : Reconstitûcion dèl toûr, d’après Le Patrimoine monumental de la Belgique, Tome 16/1,Mardaga, Lîdje, 1992,
èt li graveûre dè Remacle le Loup, 1735
(å mitan, èt agrandih'mint dèl flèche al dreûte.)

Li toûr a dè costé dè nôrd dès moyins po s' disfinde :

Foto dèl « bretèche » avou l' dåte 1642
ine « bretèche » è tawia (1) avou 2 blazons qui d'vît pwèrter lès armes d’Ursel èt de Roblès, dizeû l'årvô (2),
on pont-lèvis : (3) qui, rilèvé, s' rabat' divins l'batêye (4) – avou deûs glissîres (5), dè deûs costés dèl bretèche, po lès bouts dè nôrd dès londjes (6).

Al dreûte : li mècanique d’après Viollet-le-Duc.

Cwand li pont-lèvis èst rabahî po poleûr passer po-d'zeûr l' fossé plin d’èwe, i ripwèzèt so on li prumî åtche d'on pont qui mine å l' vî tîdje dè tins des Romins po aler dè viyèdje å l' gué dèl Moûse d’Ama.
Ci pont à åtches èst co so lès plans dè cadasse dè XIXe siéke. I a stu « ritrové » adon dès ovrèdjes è 2006. Ca i èst todi là minme si on n' l' vèyèt pus  ! Catchî po l' meûr dè costé dè tchestê èt po on terrain ritchèrdjèdje dè l’ôte… Çou qu' vos crèyez êsse djusse ine alèye tcèrdjî d' pîres, po aler dèl vôye al mohone, c'èst vrémint li d'zeûr dè pont.

Conrard d’Ursel fêt ossi bati ine novèle construkchon è L, djondant li toûr.

Li cinse as XVIIe siéke, dizos Conrard II d’Ursel
1. Tchesté – 2. Toûr d'intrêye – 2a. Li pont à åtches – 3 èt 4. Lès novèles construkchons – È rodje : sins po l'intrêye å tchesté

Divins li novèle construkchon, i gn-a on lodjis' po l' cinsî dè costé nôrd, pwis dès stås po l'atèlêye, po lès vês, po lès pourcès, etc., avou on grand cina.
Li grègne fêt li scwére avou ine grande pwète èt ine carcasse dè teût è mêrin d' tchinne.

Li carcasse dè teût

De costé dè sûd, i gn-a deûs toûrs avou treûs ostèdjes èt, inte èles, plûzieurs plèces èt deûs stås dès dj'vås coviètes di vosseûres, wice qu'on troûve li Mûzêye dèl Goûrmandise.

Ine stå dès dj'vås

Cwand li p'tit-fi di Conrard II d’Ursel, Philippe-Albert conte de Milan d’Hermalle, vind li signeûrèye à Guillaume de Moreau li 20 may 1704, li cinse pout cont'ni « trois cents moutons et quantité d’autres bestiaux ».

Li famile de Moreau wårde li signeûrèye pindant deûs jènèråcions.

È 1735, li graveûre dè Remacle le Loup mostre todi ine flèche po li toûr d'intrêye ma ça va candjî èt on n' sait nin djusse cwand : li pont-lèvis qui n' chev pus à rin èst prindou foû, lès glissîres ossi èt on trawe ine bawète dè deûs costés dèl bretèche.

I pout qu' c'èsteût dizos lès Moreau ou dizos lès Louvrex qui sont div'nous prôpriyètêres po li marièdje di Marie Catherine de Moreau à Charles Louis Joseph Augustin de Louvrex. 

Pindant ci XVIIIe siéke, on radjoute co ine construkchon (5), èt on a anfin ine basse-coûr pavée avou ine plèce po l'ansinî ; ça done ossi pus d' plèce po lès stås, èt la cinse si loume « Mohone dèl Boverèye ».

Li cinse « Mohone dèl Boverèye » å XVIIIe siéke

È vért : on pré.

Dispôy 1795, Hèrmåle deût payî li foncîre al France ca li Principôté d' Lîdje a disparou èt qui l' payis èst div'ni li « département de l’Ourthe ». I gn-a ine take so les pwètes èt lès fignèsses ! Adon on mure lès deûs qui sont dès costés del bretèche.

Lès fignèsses murées disqui 1911.

Li cinse èst fwêtemint candjî å XIXe siècle dizos deûs novês prôpriyètêres :

È 1807, li vève dè baron de Hermalle Mathias Guillaume II de Louvrex si marie avou Charles-Nicolas-Joseph Warzée èt li signeûrèye candge co dè nom.

È 1837, on mèt' ine pwète à l’intrêye dèl toûr.

Li pwète rinov'lée è 1994

Charles Warzée èst div'ni li baron de Warzée d’Hermalle èt s' feûme lui done on fi qui rind l'åme à l’âge di 38 ans. On l’étère divins l'pré, å dreût dèl pwète dèl èglîse, èt cisse plèce div'nint on ête (n° 6).

Photo tombeau

Cwand Charles de Warzée d’Hermalle trèpasse, on r'vind li signeûrèye. Li maïeûr d’Indji, Charles Marie Louis de Potesta d’Engismont, l' r'atchète è 1853 èt r'ataque dès ouvrèdjes – veûr lès plans dè cadasse è 1856.

On n'a pas co dès vwètûres ma li tchåssèye Hû-Lîdje èst div'nou pus importante qu' l' Gerèye (l' vî tîdje dè tins des Romins) ; adon on va intrer ôtemont divins l' tchesté - è rodje.

Li cinse après 1856. È fuchsia : lès novèles intrêyes po l' cinse
6. L'ête divins l' pré - 7. On r'wale l'èwe – 8. Passèdje clôs
9. Agrandih'mint – 10. On novê mur – 11. On ôte novê mur

On novê mur è d'mi-rond, è brike avou pus d' 2 m de hôt, dîvisé è 2 pårtèyes qui font bouf, èst constrût foû dè costé dè sûd (10) ; on pwèrtå è bwès done l'intrèye po l' pårtèye dèl cinse.

On ôte novê mur va disqui li toûr cornière sûd-es' avou ine ouh (11).

On r'wale l'èwe dè costé nôrd (7) èt li grande toûr n' chèv pus d'intrêye po l' tchesté ma seûlemint po l'cinse ; èt on clôt l' passèdje inte li basse-coûr èt li coûr di tchesté (Cool.

Li cinse èst cwite dè l' mitan dè costé sûd qui èst rid'visé po l' sègneûr èt va êsse agrandi avou on grand manéje. Adon i fêt fé bouf : on agrandit l' cinse dè costé dè l'es', so l' pré… ma nin so l'ète !

Li novèle façåde dè costé es' èst è stîle industriyél, avou ine passerèle aveûle qui r'sort po-d'zeûr dè l'ête.

1856 : Façåde po-d'zeûr dè l'ête. Face èt dè costé.

Après 1862, li pî èst masqué po ine « grote de Lourdes ».

À gôche : li pî dèl façåde masqué po li grote de Lourdes.

Al dreûte : li minme façåde « rondjî » après 1964.

Inte 1984 èt 1990, on tape li copète al valêye – assûré po qu' li rèparåcion dè teût seûye pus bon martchî. Assûrémint po l' minme rézon, on candje li copète d'ine tourèle divins li coûr divintrinne.

Li cinse a djouwé on grand role pindant 200 annêyes.

C'èsteût on loyin inte lès djins d'å viyèdje èt l' sègneûr ; cåzi tot l'monde (omes, feûmes, èfants d'å viyèdje) i a ovré ou djouwé, èt èle èployît ossi dès Flamins èt dès ètrindjîrs po li såhon dès pétråtes. C'èsteût ossi li plèce wice qu' l' curé èt lès wèzins vinît poûhî, wice qu' lès djins d'å viyèdje vinît po s' distrêre, tchak'ser ou divizer d' traze à catwaze.

C'èsteût la qu' li club po ping-pong a stu crèyé. Èt là qu' dès rèzistans s' catchît.

Après 1964, l’ouvrèdje si raptiti pus' state, ca i gn-a pus assez d' têres : li famile de Potesta a stu èsprôpriyî dès  tot-plin d'hèctåres po crèyî on zoning.

Li cinse n'èst pus intrit'nowe èt s' digrogn'te.

Tchesté èt cinse, après li mwért dè baron Édouard de Potesta, sont è indivizion ; li 21 nôvimbe 1985, l’in dès pitit-pitit-èfants, Philippe de Potesta, lès ratch'te.

Ma li 23 djun 1989, i vind li cinse tot seûle. Ine annêye pus tård, l'akéreûr li r'vind à dès djins qui fôrmèt ine copèrative po li såver.

Li rénovacion kimince è 1991, èt po lès Journées du Patrimoine è septimbe 1991, lès djins polèt viziter li grègne avou ine espôsicion d' bês-afères d' couhène. Li monde èst amaké po l' bêté dèl tchèrpinte èt l' grandeûr dèl plèce. Vola çou qui fêt l' troye danser.

È 1992, li lodjîs èst lodjåbe èt ocupé.

È 1993, l'associyåcion Li Rawète trove djîse al Cinse. L' êde a r'mète lès batimints d'adreût, a fé k'nohe lès ritchèsses di tot çou qu'èst dè bin magnî tot rapoûlant èt tot r'mètant an-état lès documints èt tot çou qui toûne åtoû d' l'amagnî, dèl toûbak', di l'istwére èt dèl couhène (por èl Bèljike èt spéciålemint èl Walonerèye).

Èle crèye ine ritche bibiliothéque, dès mûzêyes fwért intèrèssants, li taviène la wice qu'on mèt' so l' tåve dès r'cètes dè tins passé èt des pôrminades.

È 2008, èle dimande, avou l'aspoyeû dèl comeune èt dès consèliers dèl province di Lîdje, li classemint dèl cinse come « monument historique », ma èle ratind co è 2015. I falève s'ènn'atinde...

Li cinse, c'èst portant li mémwère dèl vèye d'on batimint pindant 4 siékes èt plin d'intèrèt po lès cis qui studièt l'årchitèktûre. L’injèneûre Brigitte Van Hemeryck a d’aileûr tchuzih l' cinze come sudjèt po s' TFE dè s' Master complémentaire en Conservation-Restauration du Patrimoine immobilier (Institut du Patrimoine wallon, Ama) ca i gn-a tot sôrtes di vousseûres divins l' cinse :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 610
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Nicole Hanot   Mer 24 Juin - 6:49

Riscrijhaedje e rfondou (et rarindjaedje)

L’ istwere del cinse

Po l’ istwere di Hermåle, on pout rmonter lon divins l’ tins, mins po cisse del cinse, seulmint a 1642.
C’ est ciste anêye la ki l’ conte Conrard d’ Ursel, mwaisse del signeurreye di Hermåle dispoy li 16 di may 1639, finit d’ construre, come intrêye a s’ tchestea, ene cwårêye tour avou ene flitche et èn årvô.
A hintche : Riconstitouwaedje del tour, d’ après « Le Patrimoine monumental de la Belgique, Tome 16/1,Mardaga, Lidje, 1992, et li graveure da Rimåke li Leu, 1735 » (å mitan, et agrandixhmint del fliche al droete.)
Do costé do nôrd, li tour a des moyéns po s’ disfinde :

Foto del « berteke » avou l’ date 1642
ene « berteke » e tawea (1) avou 2 blazons ki dvént poirter les åres d’ Ursel et d’ Roblesse, dizeu l’ årvô (2),
on pont-levi : (3) ki, rilevé, s’ rabate divins l’ batêye (4) – avou deus colires (5), des deus costés del berteke, po les dbouts bijhreces des londjes (6).


A droete : li mecanike d’ après Viollet-le-Duc.
Cwand li pont-levi est rabaxhî po poleur passer padzeu l’ fossé plin d’ aiwe, i rpoize so ene prumire åtche d’ on pont ki moenne å vî tidje do tins des Romins po-z aler do viyaedje å wé d’ Mouze d’ Ama.
Ci pont ås åtches est co so les plans do cadasse do XIXe sieke. Il a stou « rtrové » tins des ovraedjes e 2006. Ca il esteut todi la, minme si on nel voeyeut pus ! Catchî pal meur do costé do tchestea et pa on terén d’ distcherdjaedje di l’ ôte… Çou k’ vos croeyoz esse djusse ene alêye epirêye, po-z aler del voye al måjhone, c’ est vraiymint li dzeu do pont.
Conrard d’ Ursel fwait ossu bati ene novele construccion e cogne di « L », djondant l’ tour.

Li cinse as XVIIe sieke, dizo Conrard II d’ Ursel
1. Tchestea – 2. Tour d’ intrêye – 2a. Li pont ås åtches – 3 et 4. Les novelès construccions – E rodje : sinse po l’ intrêye å tchestea
Divins li novele construccion, i gn a on lodjisse po l’ cinsî do costé nôr, pu des ståveves po l’ atelêye, po les veas, po les pourceas, etc., avou on grand cina.
Li gregne fwait li scwere avou ene grande poite et tcherpinte e mwairins d’ tchinne.

Li tcherpinte
De costé do sud, i gn a deus tours avou troes astaedjes et, inte eles, sacwants plaeces et deus ståves des tchvås avou des vôsseures å plafon, wice k’ on trove li Muzêye del Gourmandijhe.

On ståve des tchvås
Cwand li ptit-fi di Conrard II d’ Ursel, Philippe-Albert, conte di Milan d’ Hermåle, vind li signeurreye a Wiyåme do Morea li 20 di may 1704, li cinse pout contni « troes cint motons et bråmint d’ ôte bistoes ».
Li famile do Morea wåde li signeurreye deus djeneråcions å long.
E 1735, li graveure di Rmåke li Leu mostere todi ene flitche po l’ tour d’ intrêye mins ça va candjî et on n’ sait nén å djusse cwand : li pont-levi, ki n’ sieve pus a rén, est prindou foû, les colires ossu et on trawe ene bawete des deus costés del berteke.
I s’ pout k’ c’ esteut dizo les Morea ou dizo les Louvrex ki sont divnous prôpietaires pa l’ mariaedje di Mareye Catrene do Morea a Charles Louis Joseph Ågustin de Louvrex.
Co tins do XVIIIe sieke, on radjoute ene construccion (5), et on a infén ene basse coû pavêye avou ene plaece po l’ ansinî ; ça dene ossu pus d’ plaece po les ståves, et l’ cinse si lome « måjhone del Bovreye ».

Li cinse « måjhone del Bovreye » å XVIIIe sieke
E vert : on pré.

Dispoy 1795, Hermåle doet payî li taeye foncire al France ca l’ Principåté d’ Lidje a disparexhou et l’ payis a divnou li « dipårtumint d’ l’ Oûte ». I gn a ene take so les poites et les finiesses ! Adon, on meure les deus fniesses ki sont des deus costés del berteke.

Les finiesses murêyes diski 1911.
Li cinse est sifwaitmint candjeye å XIXe sieke dizo deus noveas prôpietaires :
E 1807, li veve do baron d’ Hermåle, Mathias Guillaume II de Louvrex si mareye avou Charles-Nicolas-Joseph Warzée et li signeurreye candje co d’ nom.
E 1837, on mete ene poite a l’ intrêye del tour.

Li poite rinovlêye e 1994
Tchåle Warzêye est divnou l’ baron d’ Warzêye d’ Hermåle et s’ feme lyi dene on fi ki rind l’ åme a l’ ådje di 38 ans. On l’ etere divins l’ pré, a droete del poite di l’ eglijhe, et cisse plaece divént ene aite (n° 6).
Photo tombe
Cwand Tchåle Warzêye d’ Hermåle trepasse, on rvind l’ signeurreye. Li mayeur d’ Indji, Tchåle Mareye Louiws do Potesta d’ Indjimont, li ratchtêye e 1853 et ratake des ovraedjes – loukîz les plans do cadasse di 1856.
I n’ a nén co des otos, mins li tchåsseye Hû-Lidje a divnou pus impôrtante k’ l’ Djerêye (li vî tidje do tins des Romins) ; adon on va moussî divins l’ tchestea pa ene ôte intrêye - e rodje.

Li cinse après 1856. E fucsiya : les novelès intrêyes po l’ cinse
6. L’ aite divins l’ pré - 7. On rewale l’ aiwe – 8. Passaedje clôs
9. Agrandixhmint – 10. On novea meur – 11. Èn ôte novea meur
Do costé sud, å dfoû, on rbastixh on novea meur di brikes, pus d’ 2 metes hôt, e dimey rond, ki retoure on dmey ceke pårti e 2 bokets (10) ; On intere el cinse pa on poirtå d’ bwès.
On ôte novea meur va disk’ al tour coinrece sud-ess avou ene ouxh (11).
On rewale l’ aiwe do costé nôr (7) et l’ grande tour ni sieve pus d’ intrêye po l’ tchestea mins mins seulmint po l’ cinse ; et on clôt l’ passaedje inte li basse-coû et l’ coû do tchestea (Cool.
Li cinse est cwite del mitan do costé sud k’ est rpårtaedjî e deus pa l’ signeur et esse ragrandi avou on grand manedje. Adon, po fé bouf, on ragrandit l’ cinse do costé di l’ ess, so l’ pré… mins nén so l’ aite !
Li novele divanteure do costé ess est di stîle industriyel, avou on poncea aveule ki vént foû pa padzeu d’ l’ aite.

1856 : Façåde di padzeu l’ aite. Di dvant et d’ costé.
Après 1862, li pî est catchî po ene « grote di Lourde ».

A hintche : li pî del façåde maské pal grote di Lourde.
Al droete : li minme divanteure « discrestêye » après 1964.
Inte 1984 et 1990, on tape li copete al valêye – assuré po k’ li rifjhaedje do toet soeye meyeumartchî. Dandjreus po l’ minme råjhon, on candje li copete d’ ene tourele divins l’ coû dvintrinne.
Li cinse a djouwé on grand role 200 anêyes å long.
C’ esteut on loyén inte les djins då viyaedje et l’ signeur ; cåzu tot l’ monde (omes, femes, efants då viyaedje) î a ovré ou djouwé, et elle eployive ossu des Flaminds et des etrindjirs pol såjhon des petråtes. C’ esteut ossu l’ plaece wice ki l’ curé et les vijhéns vinént poujhî a l’ aiwe, wice k’ les djins då viyaedje vinént po s’ distraire, tchacser ou dvizer d’ traze a catwaze.
C’ esteut la k’ li club po pign-ponk a stou creyî. Et c’ est la k’ n aveut des rezistants ki s’ catchént.
Après 1964, l’ ovraedje a rastrindou pu stater, ca i gn aveut pus des teres assez. Paski l’ famile de Potesta aveut stou esprôpriyeye di toplin d’ ectåres po-z î fé on zonigne.
Adon, li cinse n’ a pus stou etertinowe et s’ digrognter.
Après l’ moirt do baron Edwård di Potesta, li tchestea et l’ cinse sont dins l’ indivizion ; li 21 di nôvimbe 1985, onk des ptit-pitit-efants, Philippe di Potesta, les ratchtêye.
Mins li 23 d’ djun 1989, i rvind l’ cinse tot seule. Ene anêye pus tård, l’ atchteu li rvind a des djins ki fôrmèt ene coperative po l’ såver.
Li ranovlaedje kimince e 1991, et po les Djournêyes do Patrimoenne e moes d’ setimbe 1991, les djins ont polou viziter l’ gregne avou ene espôzucion d’ belès afwaires di coujhene. Les djins fourît amakés pal beaté del tcherpinte et l’ grandeur del plaece. Vola çou ki fwait l’ troye danser.
E 1992, li coir di lodjisse est lodjåve et ocupé.
E 1993, li soce « Li Rawete » trove djîsse al Cinse. Et aidî a rmete les bastimints d’ adroet, a fé cnoxhe les ritchesses do do bén-magnî did divinltins tot rapoûlant et rmete e-n estat les documints et tot çou ki toûne åtoû d’ l’ amagnî, del toubak, di l’ istwere et del couhene (pår el Beljike et copuvite el Walonreye).
Ele creye ene ritche bibioteke, des muzêyes foirt interessants, li taviene la wice k’ on mete sol tåve des rcetes do tins passé et des pormoennådes.
E 2008, avou l’ aspoye del comene et des conseyîs del province di Lidje, ele dimande li clasmint del cinse come « monumint istorike ». Mins ele ratind co e 2015. I s’ î faleut atinde...
Li cinse, c’ est portant li memwere del veye d’ on bastimint 4 siekes å long. Elle est foirt interessante po les cis ki studièt l’ årtchitecteure. L’ indjerioresse Brigitte Van Hemeryck a dayeur tchoezi l’ cinse come sudjet po s’ TFE do s’ mwaistrijhe complemintaire e « Conservation-Restauration du Patrimoine immobilier » (Institut do Patrimoenne walon, Ama) ca i gn a totes sôres di vôsseures divins l’ cinse :

Ene plaece di culteure po les tourisses et les glots : li « Cinse tchestelrece » (cinse do tchestea).

C’ est l’ viye cinse do tchestea di Hermåle-dizo-Hu, avou ses deus muzêyes, on martchî ås vîs lives, ene taviene po magnî sorlon les vîyès rcetes do payis, ene des pus grandès bibiotekes d’ Urope po l’ fene coujhene, toplin d’ abeyistés, divins on site des XVIIe et XVIIIe siekes. Ses abeyistés fijhèt ki l’ viyaedje est rprins a EDEN Destinations 2015.

Racsegnes : 085 31 42 86

Hermåle-dizo-Hu, c’ est on viyaedje metou å bea mitan d’ on payis ahessant pol tourisse, li comiece, li syince, les årts et li spôrt. Inte Lidje et Hu, tot près d’ Tîhondje et d’ Bierzet, c’ est åjhey po-z î ariver, ca a 500 metes del nacionåle N 90. Mågré çoula, li viyaedje fwait çou k’ i fåt po wårder l’ påjhûlisté del campagne.

Li tchestea et s’ grande cinse k’ on pout viziter si trovèt å mitan d’ l’ ancyin viyaedje. Totåtoû, n a des foirt belès måjhones des XVIIe et XVIIIe siekes. Inte di zeles, li cene wice ki l’ mwaisse maçon Jean-Gille Jacob a vnou å monde. E tchestea (?), vos pôroz admirer des tåvleas k’ on n’ voet k’ la e l’ Urope,et ki rprezintèt les mestîs do bastimint å XVIIIe sieke.

Ene cinse ? Divins l’ tins, awè ! Li cinse do tchestea di Hermåle, metou djondant, tot etouré d’ aiwe.
Po l’ djoû d’ ouy, ene pîce d’ ouve po l’ culteure et les tourisses, avou ses muzêyes et s’ bibioteke.

Les bastimints sont totåtoû d’ ene coû pavêye, avou des fleurs, wice ki les efants polèt djouwer sins dandjî. Ces bastimints la datèt principålmint des XVIIe et XVIIIe siekes.

L’ intrêye est å sud, avou ene rampe po les cis et les cenes k’ ont målåjhey roter. Po-z ataker, gn a ene terasse wice k’ on s’ pout rpoizer, pu ene des pus belès gregnes « so lårdjeur » del Province di Lidje. Elle est 17 m. hôte, 14 m. lådje et 32 m. longue. Elle a troes liveas avou des tcherpintes ki s’ enondèt so l’ costé sud.

Li Sindicat d’ Avizance est a l’ intrêye et vos ploz souner po-z aveur on côp d’ mwin.
Divins l’ gregne, i gn a yeu des espôzucions, des concerts, evnd. Po l’ djoû d’ ouy, c’ est l’ martchî d’ vîs lives di nosse Soce nén recwårlante (S.N.R.) « Li Rawete » k’ a trové djîsse el Cinse dispoy 1993.

Dizo les deus astaedjes del gregne, i gn a l’ taviene, wice k’ on mete so l’ tåve des rcetes do tins passé, et deus såles, covietes di fenès belès vôsses, wice k’ on trove li Muzêye del Gourmandijhe. C’ esteut les « såles tchaptêyrece » del cinse come l’ a scrît Paris-Match.

On î a ossu dné des concerts et i n a des espôzucions dispoy 1991.

Li costé ess del cinse a stou agrandi e 1856. N a la ene pitite cimintire avou l’ tombe do baron d’ Warzêye d’ Hermåle et on î a basti ene grote come a Lourde. Li Muzêye « Posses restantes » î conte l’ istwere del Posse et do scrijhaedje. N a, avou, astalés divins cisse pårteye la del cinse, on botikea di fenès spéçreyes et d’ yerbêyes.

Li pårteye ouwess lait pixhî l’ moton... ca les aiwes sont basses et on n’ rovere (?) nén avou des rondeas d’ haye.

Li lodjisse del cinse est metou so l’ costé do nôr. Il est divins ene cwårêye tour, avou ene grande poite k’ esteut dischindowe davance par on pont levrece. C’ esteut la l’ seule intrêye po moussî e tchestea. Vos i voeroz scrît so li dzeu del poite li date di 1642.

Li cinse a stu al dibanne dispoy les anêyes 1980. Ele a trové ene novele veye... avou nosse associyåcion, e 1993.

Les très beles èspôzicions,
li martchî d’ boukins et des bês-afêres wice k’ vos hand’ lez,
li plaece tant k’ on vout po les vwètures,
l’ åheye po les djins k’ ont pus målåheye,
li feu e l’ esse, li teresse avou ene pitite gofe et des pexhons,
l’ amagnî sorlon les vîlès rcetes do payis,
l’ akeuy des djins avou on tchin,
ine båre po loyîs les bidèts,
dès guides ki s’ î k’ nohet et ki djåzet les deus langues do payis,
et in-akeuy vormint walon...
... tot çoula done li bone îdeye d’ î m’ ni l’ weekend !

D’ ot’ tant pus k’ i gn a plin d’ otes abeyistés å long d’ l’ anêye !

Avå l’ samwinne, tot prindant radjoû, les groupes polet nos rinde vizite.

Li S.N.R. propôse des locåls sins parey po les reyûnions d’ totes sôrs, des locåls si bês k’ il ont-st assètchî 18.000 viziteurs e 1999 et k’ on nd a tot plin djåzé d’ vins les médeas.

D’ ôte på, les cis ki sont curieus atoû des binde d’ imådjes passet al cinse po an’ mirer l’ oûve d’ Jean-Luc Delvåx, do costé do sud del cinse, djondant li tour cwåreye (chåssée Freddy Terwagne, 132a) : ele mostre l’ intrêye do costé do nôrd del cinse, li tour do XIIe siècle dé tchestè et des djins des anêyes 1920 : payîzans avou ene cårmane di cinsî et des nôbes avou leus vwèture et tchåffeu e n’ ûnifôrme…

Jean-Luc Delvåx vint å monde a Indji e 1970 ; il a lontins dimeuré a Hermåle, et sa parintedje y est todi. I est kinohou po ses dessins d’ vwètures, ses climats d’ police et ses lives Le Markis et Les Aventures de Jackes Gipar.
Vos trovez ossu al cinse des åbes rimarkåbes prôtedjîs po l’ Redjon walone : l’ åbe do pindou-neyî et on sékoea dendron giganteum.

Volez-vos fé ene porminåde ? C’ est del cinse k’ vs alez triviès les bwès et les tchamps, a vosse gré ou avou nosse guide. C’ est del cinse k’ vs alez dihouri do costé di l’ est li måjhone del Hèna (classée) et l’ ene des bôrnes ki font l’ aroye inte Hermåle et Clermont, ou do costé di l’ ouwès po monter so l’ Thier d’ Olne (classé) ki dômine li cinse Hottine (XVIIIe s.), å rivaedje del Moûse, å-d’ -divant di l’ abeye do Flône.

Tèmwègnedjes :
Toutes mes félicitations pour votre site e Wallon: y falè el fé hin valet (avec fåtes d’ orthographe). Si un jour un boukin Wallon - Français vous passe entre les mins ; je suis amateur.De la part de tous les amis du C.L.P.M.

Jean Alexis Struyven - djulèt’ 2001 - po mel

Po hand’ ler

Dispoy s’ rénovacion e 1991, li grègne del cinse a kinohou bén des abeyistés : sålons d’ antikêres, espozicions, récitals di danse, téyåte…

Å k’ mincemint d’ avri 2011, nosse assôciåcion Li Rawete a drovou d’ zos on martchî d’ lives et bes aferes avec ce k’ les djins lui donet po li sout’ ni.
Li nom d’ ci martchî, « Les Chineurs gourmands », vint d’ li curiôzité, do plezir di dishouri, del passion des amateurs po les bes aferes mins ossu di l’ amour, et minme del voracité des amateurs di léhedje. Et don
vos, chineurs gourmands, ki cwerèt
dès boukins et des vîs ou bizåres aferes, seyoz les bén m’ nis !

Li martchî

Les bes aferes sont todi vîs et co bén bizåres, ca nos inmans ça. Hieles, keuves, pintes, frèzés, plat cous, plates, flasses, assietes, etc. mins ossu usteyes, tåvlês, posteures, gayoûles, medayes, etc.
Po les lives : end a tot neur ! bén classés :

Lîtérature
...
romans, policiers, science-fiction, etc.
Linwes

diccioneres, gram’ meres…
Encyclopédies

Belgicana

Istwere : Antikité, guêres, itswere del France, itswere do monde, biografies, etc.

Transports : aviacion, trins, vwètures, etc.

Lwèzirs : couhene, tchesse, pêhî, costire…

BD po les ptits et les grands

Efants : contes, romans, ahessåve

Arts : cinéma, foto, danse, årmurî, informatike, pinteure, sculledje, etc.

Nature : ôceyans, fône, flôre, cortis…

Tourisse : guides, lives so des plaeces spéciåles

Siyinces : méd’ cene, psycologie…

Humour : Ésotérisme

Rilidjons :

Si vos n trovez nén li piele rare k’ vos cwertez, dimandez a Charles ou Josée, nos bonnasses, ca tos les lives n’ sont nén so les tåves, i gn a des ôtes di rcandje !

Et vos polez todi nos doner vos lives ou vos bes aferes cwand vos n’ e volez plu ! C’ est mîs k’ d’ les taper a l’ ouh ou å batch åas crasses !

Vizites avou on guide po les groupes
Vos-estez divins ene associåcion ? Vla po vos : li cinse est ene bone plaece po ene bizåhe !

Nos fiestans les groupes e francès tot l’ anêye, tot prindant radjoû, po les :

Vizite del cinse avou ene guide,
Vizite des mûsêyes avou on guide,
Vizite de Hermåle,
Vizite, avou ene guide divins vosse car, d’ Indji,

Dégustacion, reståracion al taviene

Porminådes « Nature gourmande » avou guide,
etc.
Téléchargez nosse programe et tchûsihez !
Ou houkîz l’ 085 31 42 86.
Nos estans la po vos…

Po vos, les mwaisses di scole !

Kél interet d’ vini al cinse po ene vizite e françès ? nos d’ hez-vos...
C’ est d’ i trover l’ Istwere divins les pires, divins tot ces aferes, usteyes, meubes k’ nos grand-parints ont èployî, divins et avou lèskés i ont viké, ploré, tchanté…

Tot ces aferes k’ i avît on nom ès walon. Et ki vont doner ene vrêye reyålité a ces mots k’ vos apindez a vos efants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicole Hanot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicole Hanot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NICOLE-SOLVANTI
» mariage Yvon Bergeron et de Nicole Champagne
» Nicole Martin -- Laisse moi partir --
» Patry Vallières, Nicole
» Beaulieu, Nicole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: