Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 André Chauvaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 607
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: André Chauvaux   Jeu 21 Mai - 11:40

Ène miyète pus bas qu’  l’ Ècwateûr – antrè 2° èyèt 4° d’ latitûde Sud, ç’qui veut dîre a pau près antrè 225 km èt 450 km pus bas qu’ène ligne qui passe d’Èst’ an.n-Ouwèst’ au bia mitan d’ l’ Afrique - èl BURUNDI, ayu d’ai dmeurè 9 ans d’ 1971 d’qu’al fin d’ 1980, è-st-in payis d’ montagnes ayu ça monte èt ça dèskind a continuwer.A pârt Bujumbura èyèt l’ plaine côtiêre dè l’ Imbo sus l’ bôrd du lac Tanganyka, on.n-èst toudi au d’zeûs d’ 1500 mètes d’altitûde, dès côps minme a pus d’ 2000 mètes ayu i fait freud maugrè qu’on.n-è-st-an Afrique èyèt  tout près d’ l’Ècwateûr. Vos dîrîz qu’èl « Burundi profond » (s’apinse aus françès…) c’ èst come èl crousse d’in gros pwin qu’ a l’vè a f’jant dès vâgues, qu’ a stî cût dins ‘ne platène a wôts bôrds èt qu’ après on.n-a l’yi tchêy antrè l’ lac Tanganyka, èl Ruzizi (èl rî payu l’ lac Kivu s’ dèsvièrse dins l’ lac Tanganyka) èyèt l’Akanyaru (èl rî qui fait limite aveu l’Ruanda dèvant d’naler s’ dèsvièrsi dins l’ lac Victoria). T’ossi long qu’on rwaite … i gn-a qu’ dès « collines » .

I faut sawè qu’èl Burundi èyèt l’ Rwanda, s’ vijin,  c’ èst dès « copies conformes » : yun rchène a l’ôte, t’-a-fait come dès djèrmèles… Lès djints sont tout parêy a lès cins qu’dj’ai coneû : HUTU ( 85 %), TUTSI (14
%) èyèt Twa [dès p’tits-z-omes](1 %). Lès problèmes sont lès minmes ètou, « majoritè » conte « minoritè » pou cominci, a n’ difèrance près c’ èst qu’au Rwanda lès HUTU ont rvièrsi lès Tutsi d’ pûs 1959 d’ qu’a 1994, l’anêye du « gènocîde » èl pus cruwèl qu’ l’ Afrique a coneû au XXème sièque (1.000.000 d’ môrts d’avri a jwin), tèrmètant qu’au Burundi lès TUTSI ont stî lès mwaisses d’ qu’ aviè 2000.

Asseûrè qu’ èl problème « dèmocratique» n’ èst qu’èl dèzeûs d’ l’ « iceberg » qu’on peut vîr… pace qu’i gn-a branmint d’ ôtes problèmes qu’on n’ wèt nin au preumî côp mais qui sont branmint pus grâves pace qu’i sont loyis a l’ « explôsion dèmografique »  : 1.900.000 habitants an 1952… 7.500.000 an 2000…quate côps ostant… Du côp, tout l’ monde veut naler a scole pusqu’i gn-a pus pont d’ tchamps âssèz pou fé poûsser tout ç’ qu’ i faut pou mindji.  On.n-a fait dès-èscoles a maque …pou fé dès « chômeûs » an fin d’ compte… Ey’ a-ç-te-êure, i gn-a l’ sida !  Aveu toutes sès consèquances ! Rapôrt a ça, on.n-èst scran d’ è causer pace què  pa-t’t-avau an.n-Afrique c’ èst l’ minme. I gn-a pont d’èrmédes, « n’en déplaise » a lès djints bin pinsants… Anfin… d’ qu’au momint qu’ lès djints d’  pâr la sauront s’ èrtèni ou s’aspaitchi d’ violer ! Èyèt, ça n’ èst nin co pou d’mwin… Dè n’va nin vos fé in dèssin ! Èyèt ç’ n ‘ èst nin toutès lès bièstrîyes qu’on peut nos lachi la-d’sus qui vairont candji ‘ne pètite saqwè ! Min.me lès-avis dès « je-sais-tout » dès-O.N.G. qui praitcheneut toudi pou leûs tchapèles a bribant d’lé nous : i sont la aveu leûs 4 x 4 climatisêyes… in « must » sans l’ qué on n’ireut nin s’èsquinter pou fé             l’ boneûr dès djints d’ pâr la… minme s’ i n’ sont nin toudi d’acôrd ou prèt’ a comprinde lès moyins qu’on leû propôse !

N’ alèz nin vos-imajiner què dè m’ creû pus malin qu’ lès djints dès-O.N.G., mais après-awè vikè dîj’ anêyes dè ç’ costè la (èn-an « sur le terrain » au Rwanda d’1953 d’qu’a 1954… èyèt lès neuv ans vikès pus taurd au Burundi [[1]) d’ 1971 d’ qu’ a 1980 ), d’ai quand minme yeû l’ timps d’ vîr branmint pus d’ afêres qu’ lès « joûrnalisses météwores » qu’ont tout vû an trwès djoûs èyèt voûrint bin a-c’te-êure fé l’ lèsson aus pus vîs qu’ yeûs’  an bèrdèlant au trèviès d’ tout. Rin qu’ lès deûs caramèles qui djouweneut a l’oracle dins deûs grossès gazètes dè Brussèle ! C’è-st-a braire ou a lès stran.ner tout sèc’…c’èst swîvant l’ pid qu’on.n-a mis l’ preumî a têre a s’ lèvant…

Cès dairènes sèmwènes, dè n’ sé nin si vos-avèz rwaiti al T.V. su RTBF 2  in « documentaire » lomè «  RWANDA : à travers nous : l’humanité » qu’a stî toûrnè lau-vau an 2004 pou l’ dîjième aniversêre du gènocîde dè 1994. I gn-aveut asseûrè dès bèles fotos du RUANDA qu’ d’ai bin coneû an 1953 èt 1954.  Mais d’ai stî dèsrindji pa l’ maniyêre què l’ « ome blanc» [[2]] a fait l’istwêre du Ruanda a s’ façon…a chûwant l’ mode d’ a-c’te-eûre dè toudi racuser les djins come mi qu’ont poûrtant fait tout leu possibe pou rinde mèyeû l’ vikâdje dès djins dè d’la … A crwêre qu’on.n-y a tout fait pou gangni dès liârds su l’compte dès djins d’ pâr la quand c’èst tout  l’ contraire ! Tous l’-s-ans,  no payis – èl Bèljique – doneut in subsîde dè 800 millions pou couvri lès dèspinses ordinaires du Ruanda-Urundi... ç’ ét ‘ne ôte saqwè què d’satchi pou fé  v’ni dès liârds an Bèljique ! A crwêre èç’ bèrdjot la, ç’ aureut stî « nous » qu’avint d’nè a l’ pus grande pârtîye dès HUTU l’ gout d’massacrer lès TUTSI come dès sauvâdjes… Savéz bin qu’ au mwès d’ fèvrî an 1994 (èl massaque a cominci l’ chîs-avri…), lès couméres qui vindint dès laigumes au martchî à Kigali vindint achène lès tomates, lès « grenâdes Mills made in France » (6 Francs beljes pièce), lès-onions èyèt lès « patates doûces »… !

L’ èsplicâcion què ç’n-ome la a d’nè su l’ ètiquète « HUTU-TUTSI-TWA » n’ poleut nin yèsse pus mal-a-pate… èyèt fôrt casuwèle.… Bin seûr, lès cins qui s’dîjeneut « savants »  n’ sont nin d’dja d’acôrd su les-orijines dè cès djints la… Pace qu’on waite toudi dè s’ fé passer pou pus malin qu’ lès-ôtes … Èl vrai, ç’ èst qu’ pou cominci y-a  pus d’ mile ans, tout l’ payis steut couvru pa ‘ne forêt fôrt spèsse…C’èst bin coneû, les preumîs-omes qui y d’meurint, c’ét dès p’tits-omes – les TWA [[3]] – qui vikint dèl tchèsse èyèt dèl « cueillette »  (frwîts èt racènes) pace qu’i n’avint nin l’idêye ni lès-ostis pou dèroder èyèt cultiver… Quand l’ désêrt du Sahara s’ a stindu a tchèssant lès « bantous agriculteurs » qui y stint i-z-ont dû naler vîr ôte pârt pou trouver dès places pou cultiver. I ‘nn’ y-a qui sont-st-arivès su lès colines du Ruanda èt ‘ss’ ont mis à dèroder tout leû pus fôrt sans s’occuper dès TWA qu’ont stî mau pris èy’ i ‘nn’ y-a waire qu’ont survécu… Après les « bantous » - roci lomès HUTU – dès djins d’Ètyopîye ont stî oblidjis d’ baguer aveu leûs vatches, tchèssis yeûs ètou pa l’avance du désêrt…èyèt saquant d’ cès djins la, a passant pa l’Uganda, s’ont arètè i gn-a aviè mile ans dè d’ci èl lon d’ l’Akagera (ayu qu’ c’è-st-a-c’te-eûre èl Parc dè l’Akagera) , d’s-ôtes ont stî ‘ne miyète pus lon d’vant d’ arèter a l’Ouwèst dè l’ Urundi, l’ payis vijin : c’ét lès TUTSI, dès pasteûrs… C’èst quasi tout l’ contraire dè ç’ qu’ a dit l’ bèrdjot !

Lès HUTU ont tant èt si bin dèrodè qu’i gn-a ostant dîre pus pont d’ forêt du tout (waitèz l’ preumêre foto…c’èst pa-t’t-avau insi au Ruanda…). A leû-n-arivêye, lès TUTSI n’ont pont fé d’ brût èy’ i-z-ont d’meurè l’lon d’l’Akagera d’qu’au Bugesera ayu i gn-a pont d’bonès têres pou cultiver.  Du côp, ça n’ gêneut nin lès HUTU. Mais lès TUTSI ont râdemint vû qu’ lès HUTU n’ s’ atindint nin achène : i gn-aveu in moncia d’ pètits « royaumes » s’ djalousant yun l’ ôte èyèt toudi an trin dè s’bate . Éne miyète come èl leu qui s’aveut abiyi aveu ‘ne pia d’ bèrbis, lès TUTSI qu’avint adoptè l’ langâdje (Kinyarwanda) èyèt l’ vikâdje dès HUTU,  n’ont pont yeû d’mau pou s’arindji a d’vènant p’tit a p‘tit lès mwaisses pou qu’i gn-eûche pus pont d’ djalous.

On causeut d’dja d’ dèmocracîye après l’guêre dè quatôze’ mais c’ét an-Europe èyèt an.n-Amèrique. A l’ONU c’ét après l’dairène guêre ! Pou fé plaiji a l’ONU, i faleut mète fin au « système féodal » dès « Territoires sous Tutelle du Ruanda-Urundi »…

An novambe 1953, d’ èsteû Administrateûr Tèritorial Assistant a Astrida (a-c’te-eûre on dit : Butare) quand, poûssî pa l’ ONU (èl « Conseil dè Tutelle…pace qu’èl Ruanda steut in « Territoire sous tutelle »…), èl Minisse dès Colonîyes a Brussèle a d’nè l’orde dè fé pou l’ preumî côp dès-élècsions pou lomer les « conseillers de sous-chefferie »…D’ai stî kèrtchi d’ lès-organiser a sakantès places au Mvejuru (sûd-èst du Tèritwâre d’Astrida). Vos-aurîz du vîr ça : dè d’veû d’ner ène foûye dè papî èy’ in crèyion a « chaque homme adulte et valide » pou li scrîre dîs noms d’ djints qu’i-z-aurint chwèsi pou d’vèni « conseillers » al place dès TUTSI qui l’èstint d’qu’a ç’ momint la.

Advinéz pau ç’ qu’on.n-a lî su cès « bulletins » : lès noms dès minmes djints qui stint conseillers d’pus toudi !… « Ç’èst dès profiteûrs… on l’ sét bin…ça n’siêrt a rin d’è mète dès-ôtes a leû place qui f’ront t’t’a-fait l’minme [[4]]… »  Ç’èst ç’què lès djints ont dit tout d’chute après !… Ç’a stî in « flop magistral» !

Du côp, on.n-a r’mis ça an 1956 (dè n’èsteû pus la, pace qu’an 1954 d’aveû d’mandè pou candji d’ sèrvice).  An 1956, surprîse, lès TUTSI ont co yeû 50 % dès  places…

Èy’ on.n-a r’mis ça an julièt 1959 pou lomer au suffrage dirèc’ lès « sous-chefs » qui, d’qu’ a ç’ djoû la, stint toudi dès TUTSI chwèsis èyèt lomès pau MWAMI, lè « rwè » ....    I faleut fé dès lisses dè « candidats » : èl politique à l’europèyène s’instaleut èy’ on.n-a vû sôrti lès « pârtis »…èyèt lès bagâres antrè yeûs’… Ç’ què l’ bèrdjot n’a nin dit, c’èst qu’on.n-a insi introdwît lès « trèviès politiques » sous prétècse dè « dèmocracîye ».

Nè v’la-t-i nin qu’èl MWAMI MUTARA tchait môrt au mwès d’awous’ après-awè stî au mèdecin (bèlje) qui d’veut li fé ‘ne piqûre... èy’ èl brût coûrt qu’ ç’ è-st-in côp dès Bèljes qui ly-ont d’nè l’ bouyon d’onze eûres, signe què la Bèljique abandoneut lès TUTSI.

Eyèt l’ djoû dèl Toussint an 1959 : bardaf’ !... ç’a stî come in « pogrom’ », èl tchèsse aus TUTSI… I gn-a branmint qu’ont stî s’gârer dins lès payis vijins, an.n-Uganda [[5]] pâr ègzimpe.

An 1961, deûs-ans après, élècsions lèjislatîves… èyèt c’èst l’ coup d’état               d’ Gitarama : lès HUTU qu’ont gangni èrvièrseneut l’institution monarchique pou proclamer l’ Rèpublique ! « Leader » modèrè èyèt HUTU du Sûd du Ruanda, Grégoire KAYIBANDA èst lomè preumî Prèsidint dèl Rèpublique. Pwissance administrante d’qu’au mwès d’ julièt 1962, date dè l’ Indépendance, la Bèljique nè dit rin èt lêye fé…

Rademint, dins l’ camp dès-ancyins « dominés » (les HUTU), i gn-a saquants qu’ont v’lu djouwer tout d’ chute aus « dominants » an.n-imitant leûs ancyins-mwaisses...èy’ a f’jant co pîre su leûs samblâbes... Lès preumîs « bènèficiêres... ça s’ra lès djints du SUD... Mais l’batch va s’èrtoûrner an 1973... HABYARIMANA, bia-fi d’ Kayibanda, va prinde èl place dè s’bia-pére èyèt l’fé condamner a mórt dèvant dè l’ grâcier. Au toûr dès HUTU du Nord dè s’ sièrvi (du mwins, lès « proches du pouvoir »...).

Waitèz pau d’lé nous come on djoûwe aveu l’ dèmocracîye …pace qu’ al fin du compte lès africains n’ fijeneut rin d’ôte què ç’ qu’on fait d’lé nous…èyèt i n’ont nin yeû dandji d’ aler a scole pou l’aprinde…du côp i n’ont nin apris l’ « bémol »… Dins in payis ayu lès djints n’ savint nin d’ qwè  i r’troûrneut, i-z-ont tout d’chute cru qu’ ç’ ét l’ dreut pou lès pus pôves d’acsiper lès-afêres dès pus ritches què yeûs’… Tant pîs pour lès pôves qui n’ont stî malins assèz pou d’vèni radement ritches. Ç’ èst come dins l’ parabole : «  Lès cins qui sont-st-al coupète s’ront rabachis al valêye dèl chaule èyèt lès cins qui sont su l’ bondjon du bas s’ront rlèvès d’ qu’ au dzeû…(anfin,…nin t’tèrtous pace qu’i gn-a pont d’place assèz pou t’tèrtous… !).

Patatras... lès fis dès Tutsi qui s’avint sauvè an.n-Uganda an 1959 sont d’pus an pus mau vûs pa lès-Ugandais.  Come Habyarimana n’ veut nin lès vîr èrvèni, i vont mwin.ner ‘ne opèracion militêre an 1990 pou fonci l’uch... mais v’la qu’ lès Françès voleneut au sècoûrs dè l’armêye Rwandaise qui n’ vaut nin ripète... èyèt c’èst l’dèbandâde...

Lès payis d’ l’ « Organisation de l’Unité Africaine » vont waiti d’arindji lès bidons pou pèrmète aus TUTSI d’Uganda d’ èrvèni dins leû payis èyèt d’pus (mais ça s’ra l’ pus dûr...) d’ « organiser le partage du pouvoir » . Ca, c’ét èn-ocha qui s’mèteut d’ trèviès dins l’ goyi dès dirigeants HUTU du Rwanda èt d’ leûs coûrtisants...  Habyarimana risqueut gros an.n-acsèptant... I djeut wêy audjôrdu...i frêneut l’ land’mwin...

Tèrmètant on s’organise pou bârer l’ route a cès Tutsi la... èy’ on s’èquipe !  A GOMA (au Zaïre) èy’ a BUJUMBURA (au Burundi),  c’è-st-in balèt d’aviyons dès mwès durant pou amwin.ner dès tones èyèt dès tones dè machètes, d’ armes èt d’ municions pou l’armêye rwandaise (èyèt lès Interhamwe èt lès miliciens...) !

An 1994, scrans d’ratinde, v’la qu’ lès TUTSI d’ Uganda r’vèneneut aveu dès troupes bin prèparêyes... L’armêye rwandaise nè peut pus compter tout d’ chute su lès Françès... Pou gangni du timps, Habyarimana s’è va a ARUSHA (an Tanzanie) pou convinque l’OUA dè s’bone fwè... mais s’n’ aviyon è-st-abatu au momint qu’i rinte a  Kigali. C’a stî l’ signal du massacre...èyèt l’ boutch’rîye va durer trwès mwès...  1.000.000 d’môrts stindus su lès vòyes, dins lès-èscoles èt lès-èglîjes... 10 paracommandos bèljes sont massacrès au camp militêre dè Kigali... d’zous lès-îs du Gènèral canadien d’ l’ ONU qui passeut pâr la dins s’vwètûre... D’vos fé « cadau » dès dètâys...

Eyèt l ‘ pus dûr a c’te-eûre pou lès « survivants » c’èst d’yèsse come roubliyis, tèrmètant qu’ lès « boutchîs » sont rlachis èt font l’ fiêr d’vant leûs victimes...

Avéz d’ja vû in tchin qui brayeut après-z-awè stran.nè ‘ne poûye ? Cès djints la n’ont pont d’ èrgrèt... on leûs-aveut stitchi dins l’ tièsse qu’ lès Tutsi c’ét come dès cancrelats... D’ai l’idêye qu’i-z-ont toudi ça dins l’ tièsse !

èl Foyan a bèriques p.c.c  André CHAUVAUX

----
[1]  Après l’ Ruanda –come on d’jeut avant – d’ai  stî  au Congo Bèlje aveu m’ famîye d’ qu’ an 1971…
[2]  Dè m’ dèmande quand minme ç’ què dès « blancs » f’jint dins l’ pièce qu’on.n-a vû èt qu’a stî montêye an Bèljique d’vant        d’ yèsse djouwêye su lès colines au Ruanda.
[3]  On n’mèt pont d’ »s » au plurièl dès noms propes come HUTU, TUTSI ou TWA
[4]     Pou dîre èl vrai, c’è-st-a fait l’ minme dèlé nous… On prind lès minmes èy’ on rataque !
[5]  C’èst leûs fis qui d’manderont a rvèni an 1970… èyèt rvairont an 1990 abiyis a sôdârs mais s’ront batus pau Françès (lès zaïrois n’fijint qu’ du pîyâdje come aus-instalâcions du parc dè l’Akagera ayu i-z-ont tout dèsmoli…). I rvairont pou d’ bon an 1994…èyèt l’rèyacsion s’ra l’ gènocîde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
 
André Chauvaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le frère André canonisé
» Zabeth, André Louis
» André Santini n'aime pas les natifs du signe Poisson.
» Zabeth d' André Louis
» Bonne fête André

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: