Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Auguste Laloux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 607
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Auguste Laloux   Ven 11 Juil - 7:03

C' esteut l' tot cminçmint do fotbale dins nos viyaedjes, diviè 1935, douwô ?

Li Cope èmon nos-ôtes

Lès djon.nes machins da Manu n’ont jamaîs ieû l’ pacyince do ratinde qui l’ tèrin seûye pâremint faît. Quand on-z-a plantè lès bwès d’ goal, - t’tà faît lès minmes qui dins on vraî club, valèt ! – on n’ lès-aureut pus seû t’nu.

On l’a sayi, nosse tèrin, on dîmègne divant l’awous´. Quausu pont di r’waîtants. Li curè a v’nu one toûrnéye. Li mayeûr èsteut à dès-ôtès-idéyes.

Lès raupins da Manu, ç’ n’èst d’s-élècteûrs qui po pus taurd. Qu’i faîye à s’ môde en ratindant. Li Nôrvéje, on-z-è r’causerè ; tant qui l’ gade dau Crèsse è-st-au diâle…

Mins gn’a onk qui n’a jamaîs pus manquè do lès v’nu waîti. Li Lîdjeû, come on d’djeut. Tos lès dîmègnes. Èt là onk qui s’î coneut. Dins l’ timps, il aleut au Standard. Qui n’î èstans-n’ co ! Ayi mins t’î ès co, in, Lîdjeû !

I djouwe tot l’ match… avou sès-ouy. Il a tofêr li balon, il è dribléye onk, pwis cor onk… Èt s’ corcyi, on-ome ! Ti t’ foutreus bin l’ tièsse à l’ têre : Bièsse qui t’ès, macadaye ! I faleut passè. Nè l’ veus´ nin cit’là bin mètu.

Nom di Chtoup´ ! Mins ça n’ faît rin. I ra l’ balon. Si pîd pite divant l’ ci do djouweû…Sacrè alcotî ! On cale si bale divant d’ chotè. Comint vous´ awè dol dirècsion, don ?

Fournau dau Gros Gayî qu’èst back d’on costè ni faît pont d’ mirlifice, li. Pingn ! on bon côp d’ pîd. One tchandèle, qui monte, qui monte. Èvôye tote li binde, come à l’ richonète à batème, po quand l’ balon va r’tchaîr…

Li tièsse dau Lîdjeû va èt va d’one sipale à l’ôte ; i ratind ; i s’ racrapote po s’ènondè, èt zoup au wôt po sukè on bon côp d’dins…

Quand l’ paurt èst faîte, crèvè odè, on-ome. C’èst li l’ pus scrans d’ tos : waye mès djambes, èt m’ cô tot rwèd.
Il è r’va avou lès-aplopins, èt dîre èt dîre. Nin bayî qu’il èst si moya su l’ travau tote li samwin.ne… Quand dj’èsteu à Lîdje… Lès matchs qu’il a vèyu ; èt d’s-ôtes qu’il a oyu contè…À n’ jamaîs rovyi, mès-èfants ! Quand lès Bèljes ont stî champions. Ayi, ayi, champions d’au monde. En dîj-nouv cint èt vint´. Quéne èquipe !... I gn’aveut…i gn’aveut… tos cis qu’ vos n’ con’choz nin ; vos-èstoz trop djon.nes… Mins Swaertenbroeck, onk dès backs, maleureû ! quand i dègajeut, ç’tilà, l’ balon voleut jusqu’au fin coron do tèrin… Èt Debie, qu’èsteut goal ; i s’ faleut lèvè d’vant l’ djoû po ’nn’î fè moussi… D’on côp d’ pougn, i t’ rèvoyeut l’ balon à mitan-vôye… Èt Gilis d’au Standard…Au match conte l’Èspagne. Is n’ savint mârquè, lès Bèljes. Tu sens bien. Leû gardyin da zèls c’èsteut l’ grand Zamora. I t’aleut r’qwêre dès bales, cit-ome-là…À vint mètes, li Gilis lî disclitche on chot´ tèribe. Zamora l’agritchetéye co, sês´, li vaurin. Mins i t’a stî ètchèssi o l’ gayole, bale èt tot…Asteûre, au Standard, i gn’a Capelle, onk qu’îrè lon, s’i n’ lî arive rin…

Lès raupinias è ralint : binaujes, lès cis qu’avint gangni èt l’s-ôtes : taudje, dîmègne qui vint… Dji m’ dimande, sês´, mi, d’djeut-i onk dès gamins, si l’ Lîdjeû a d’djà tant djouwè. Ènawêre, po nos r’mète li balon qu’èsteut sôrti, i vout chotè ; i pite è têre, ossi malapate qu’one comére…

Auguste Laloux, Li curè d' Sautau, pp. 93-95.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
 
Auguste Laloux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fernand Le chanteur.
» L'Art dans la Marine
» Angerville-la-Martel
» Le Havre - MORVAN
» Le terme "Drakkar".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: