Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Louis Pierard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 620
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Louis Pierard   Ven 17 Juin - 4:01

Dins l’banse ans sov'nances

(asteme, ci n' est nén pâr do Feller ! Puvite ene "ortografeye do scrijheu")

On tchabot !
Savos bin ci qu'c'è qu'on tchabot?
On p'tit plat pèchon avou des grans pwèls aus massales.
Dins l'èwe di Lesse, on n'è trouve des triclées qui s'catchè drî les grossès pîres.
Les « Tchabots », c'è ossi les djins d'Lèssive.
Dins l'timps, divant qu'on n'drèsse les digues, tos côps qui les èwes montin.nt, èl's si stramin.nt pattavaû les voyes è les ruwales è les soçons do cwin bagnin.nt pu sovint qu'à leû tour.
Corne on n'connucheut nin co les bottes, ces djins là rotin.nt dissus des skasses.
C'è come ça, qu'à Lessive, gna nin co si lontirnps on pleut veye " Les Skassîs `. Dj'aurans l'occasion d'è r'causè pu lon.

Les Tchabots.

Les djins d'Lèssive addé Rotchefwart,
Bin ! c'è les Tchabots qu'on les nome,
Pace qui l ivièr, on z î bagne fwart,
Quand les èwes sonrtè foû do l'Lomrne.
Tos les ans; gn'a d'z'inondacions,
Pa l'Lèsse qui vint di d'zo l'Veye,
Compant I'voye d'Eprave aus Bafons,
Tot trinnant des vûdès boyeyes.
Quand èle est d'su I'voye, les Tchabots
Vont dédjà mwins côps d'su l'd’j’ournée,
S'astoquè d'su l'pont dé l'marchaû,
Po veye si rétive est djà r'tirée.
Li vî Xavier mèt des cayons
D'où qui l'rivière è s't'arrivée,
Pu i fait des constatacions:
« Èles sont pu lon qu'l'anée passée! »
Li grand Gusse qu'è sour come on pot,
N'a rin compris è l’î rèplique:
"Bin sûr, Xavier, qui plourè co !"
Et pu là d'su, i r'toûne si chique...
Tos les Tchabots mètè des bottes,
Li vicaire, li maisse, li brèsseû,
Et po n'nin ièsse trop maleureu,
Quand i ploût trop, vont bware one gote.
Li père Marot avou s'bègnon,
Evié noûve ou noûve eure è d'mée,
Va passé l'facteûr di Grûpont,
Qui sins li n'saureut fè s'tournée.
Et les Tchabots, insi tos l's'ans,
Mitan péchons è mitan rinnes
Viquè d'dé l'èwe tot en sondjant
Qu'èle est leû djoye, qu'èle est leû pwinne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 620
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Louis Pierard   Sam 18 Juin - 16:42

On n’a r’mouwé des banses di sov’nances.

Bourdaye, li martchand d'vatches, dimoreut cc bin avaû les voyes après s'djournée è i bèveut des p'titès gotes.
Bramint des côps, ça stî si t'ch'vau què l'a raffiné à l'maujon.
Do l’guère, on n aveut wère d'arnus'mints. Li tchaurlî è Lucyin Davin avin.nt monté saquans barquètes è tes les dîmègnes qui fieut bon, on r'monteut djusqu'au baradje.
Ca fieut bramint des apurdices è i gna pu d'onc' è pu d'one qui s'a r'trouvè avou l'cu è l'rèsse tot ranèri.
A l'copète do baradje, on trouveut des bagneus. On vî Tchabot, monteut tes les djoûs d'su l’digue po prinde pièji à rwèti les bagneuses à bikini. Tos les djoûs, on l'ètindeut grûlè: "C'è onteû! comint-ce qu'on lè fè ça !", mins l'lond'mwin on l'ritrouveut, satchant d'su s pupe, rilukant les pèchons ...

A l'fine au mwè, i n'falleut nin v'nu embêté les sincîs! Fwart timpe, au matin, on les veyeut fautchi. Avou l'rosée, ca va rnia, parèt-i ? On ètindeut passè les tchaurs avou leas ruwes rascouvyîes di fièr.
Les èfants s'tinin.nt d'su l'quèwe do tchaur, accrotchis à l’tchinne qui t'neut l'four, on four qui sinteut bon, si bon ...
Dins les cinas, on souweut des gotes, on s'è d'neut tant qu'on pleut épu, po s'rimète, on sofleut one miète divant do fè on chaûr au batche di « Spéciale Pirlot ».
Portant, quand Gusse Maquet avou s’gros vinte, bouteut s'vélo d'vant li, è d'mendeut co bin "On s'è djoue one ?'; c'asteut malaujîe do dire non.

A l’brèssène, gna ieu li gros Sylvain è s'fi, Odon, Louvois Madjerat, li grand Djonseph, mims l’ pu folklorique astî bin sûr Francwès Caba.
A l’guère di quatonze, Francwès aveut stî blèssi è sogni pa one Françèse, qu’ alleut duv'nu s'feume. One comère fwart bin. Ele ni v’leut jamè qu'on vègne dire qui Francwès aveut bèvu. Et portant !!!

Les Tchabots ont todis ieu bon coeûr.
Onc' des sincîs, fi père Dubwè, asteut en clinique.
Les fours ratindin.nt. On dîmègne au matin, tot d'swit après messe, tortos s'î ont mètu. A l'nêt, tot l'four da Dubwè asteut rintrè.
A meynè, li bîre coureut à maque dins les gozîs.

Les Skassîs ! què binde! què socons!
Is n astin.nt wère rains d'où qui passin.nt on s'è sov'neut. On l's'a veyus à l'esposicion d'Brussèle en 1958, à Nameur, à Lîdje, à Sedan, à Mons è bin sûr à Rotchefwart. Avou leus bleus è laudjes sauros, leus rodjes moqwès, è n'ont is fait des pigne pagne dissus l'pavée!

Des Tchabots! Combin i gna t-i-co audjourdu ?
Gna bramint d'pu d'maujons qui d'vant, mins ci n'è pu qu'des djins qu'arrivé l'vinr'di à l'nêt po s'èralè l'dimègne à l'vèsprée.
Lèssive! Gna pupon d'Gilbert, pupon d'Arsène, pupon d'Kizi ni d'Mèmon!
Li molin! On pout co l'vinu veye è tiré à portrait, mins l'grande ruwe da Magnery ni toûne pu. One tchanson d'mwinsse!
One bèle tchanson portant po les sondjeus qu'inmin.nt bin les affères do vî timps.
On timps d’où qu’on n’coureut nin, mins d’où qu’on purdeut l’timps do vikè, do bin vikè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
 
Louis Pierard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de petit Louis
» Bléville - Rue Aristide Briand > Rue Louis Ganne
» Zabeth, André Louis
» Louis Beuve, Lettres à des amis aurevilliens.
» Le Havre - Rue Louis Jomier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: