Li walon d\'èmon nos-ôtes

forum pou lès dgins qui vwèyenu voltî leu lin.we
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Firmin Callaert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Firmin Callaert   Ven 7 Mai - 13:05

Firmin Callaert

http://wa.wikipedia.org/wiki/F._Callaert

L' tresôr du Ruwaû

(...)
Et tous lès côps, c'esteut l'roucha Lagasse qu'aveut |'dizeû.
Mins gn-aveut rén d'drole à çà. Il aveut in mononke qui fyeut avou Diâle et qui fumeut toudi dès cigares. Et, dins c'famiye-|à, is-l'éstént tertous insi, dijeut-on.

Avez d'jà vu lès gros cayaûs qui sont dins l'fond de l'cariére, mon Daudet? Eh bén, c'est les Lagasse qui pôrtént cès cayaû-là quand i faleut lès èbârqüî. Gn-aveut pon come yeûsses pou l' fôce èt pou tout.

Mins çu qu'i gn-a d'dro!e, c'est qu'nos n'avons jamés seû lès awèt, ni yun ni l'aûte pou dalér cachî aprës l'trésôr du Ruwaû.

Vos n'savez nén, vous'aûtes, çu qu'c'est l'trésôr du Ruwaû ? Non? Eh bén. dji m'va vos raconter.

Gn-a ben longtimps d'çoula, divant qu'on n' mète lès faux-cus et lès crinolines, in richârd qu'aveut pindu s'feume aveut muchi in grand cofe di fier' tout rimpli à make di pices d'ôr, dins l'Ruwaû Sint Pière, à Lambûssaû.

Et dins s'tèstamint, il aveut fét mete qui, pou poulu distèrér l'trésôr, i faleut dalér à quate, à mèn-gnût, avou 'ne nwâre poûve, qui quand èle poûye ariv'reut au d'zeû du cofe, éle si mètreut à tchantér. C'est à c'momint-là qu' i faleut fér in trô et chopér l'cofe. Mins, dispû l' momint qui l' poûye ès' mèteut à tchantér djusqu'à tant qui l'cofe èsteut èbârqui et mètu ben à place, dins n' ène caûve, i n'faleut nén drouvru s' bouche pou dire rén qu'ce swèt.

Bien dès côps, parèt-i, on aveut stî pou distèrér l'fôrtune, mins gn'aveut jamés pon qu'aveut seû rimpli toutes lès conditions. Is l' èstént toudi r'vènus sins l'magot, tout prous, et gn'aveut jamés pon qu'aveut voulu spliquî çu qui s'aveut passè.

L'anéye di d'vant l'cène qui dj'é tirè au sôrt avou vo mononke Cacaye, l'ivier qu'i gn-a yeû dès si grossès z'eûwes, nos con'vnons à quate djonnias, l'Tètî, Zante du Crô, Batisse du Nwâr Potâdje, et mi d'abôrd, di dalér bouter pou cachî après l'trésôr du Ruwaû.

L' Tètî s'mèt e route pou cachî après n'nwâre poûye. Mins c'n'èsteut nén aujîle à trouvér. Di c'timps-là, pèrsone èn'vouleut pus lès t'nu dins s' poulî vu qu'on d'jeut qu' èles amwin-nént du maleûr.

Tout l' min-me, i dè trouve yeune au Culot.

- Lalîye, disti à l'feume, voulez ben m'vinde vo nwâre poûye?
- Prinds-le pou rén, m'fu. Tu m'diskèt'ch'ras d'ène bêle rûje. Gn-a longtimps assez qui dji cache à m'dè fer quite di c'sâle bièsse-là.

L' Tètî prind l' poûye pa dzou s' bras èt vént no ad'verti pou dalér c'gnût-là sins pus taûrdjî.

Nos nos mètons en route qu'i fyeut t' ossi nwâr qui dins n'in four.

A men'gnût, nos èsténs tous lès quate dins i' Ruwaû, avou dès scoupes èt dès awes, pèstèlant dins Iès wautès yèbes, pou trouvér l'place du trésôr.

Tout dins côp, v'la l' poûye qui s'mèt à tchantér d'ène drole di façon, come in vî coq èreûmé.

(...)

El cofe est vrémint disgadji.

Nos nos mètons à deûs d'in costè yet Batisse di l'aûte, li qu'a l' fôce d'in luteû, et nos ccminçons à z' asprouvér d' lèvér l' cofe pou l'fér sôrti du trô.

Qand il a stî astampè, nos vûdons wôrs du trô pou fer in p'tit toubac, divant d' amarér l'cofe avou dès côdes pou l'fer monter pus aujîy'mint.

Adon, nos wèyons v'nu vièr' nous in grand gayârd qu'aveut n'bâbe en pwinte t'ossi nwâre qui de l'djeumasse. Et su s'bras gauche èrployi, gn-aveut 'ne tièsse di môrt.

(C'èsteut l' nwâr' Zidôre, compèrdéz).

I vént s'mète au bôrd du trô en s'abachant pou wétî Batîsse qui v'neut di r'diskinde didins, i lèche tchére èle tièsse di môrt qui bèroûle djusqu'à dins l'fond.

L'grand maubèlér' dimande pou l'rawèt.
- S'i vos plét, rindèz mèl' !

Nous-aûtes, nos nè l' choûténs nén d'jà, sondjant bén qui c' n'èsteut nén l' momint d' pârlér.

Mins v'là qu' i s' met à brére sins lachî èt à suppliyî qu'on lyi rinde ès' tièsse, foutant 'ne vîye come yun qu'on âreut scôrssi.

Tant qu'à l'fén, Zante, pièrdant patiyince, s'abache, ramasse èle tièsse di môrt èt l'tape wôrs du trô en criyant:

- Téns, vèl'là, èt va z' au diâle qui t'vène quér I

Malereû pècheûr ! Boune Notre-Dame di Sint Amadoû !

I n'aveut nén achevè de l'dîre qui l'cofe culbute, nos fyant volér èn'ér', èt qui l'trô si r' bouche avou in brût come quand i gn-a in ralâdje-plin dins l'fosse.

Et nos cominçons à z' atrapér su nos carcasses dès côps d'baston qui tchèyént t'ossi rwèd èt t'ossi spès qu'dès guèrjas.

Dins l'nwâr, come nos avons poule. nos avons pris nos djambes à spales èt nos stons rarivès yun sins l'aûte à l'maûjo di m' pârin Flupe qui nos ratindeut pou si en cas nos âréns yeû dandji d' li.

Dispû don, dji n'sés nén si gn-a co dès céns qu'ont stî asprouvér, mins çu qui dj'sés bén c'est qu'on n'pouleut pus maû d' nos awèt, nous-aûtes, pou dalér distèrér l'trésôr du Ruwaû.

Divins "Boignes contes"

http://wa.wikipedia.org/wiki/Boignes_contes_%28noveles%29
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
lucyin



Masculin Nombre de messages : 603
Age : 63
Localisation : Sidi Smayl Marok
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Firmin Callaert   Mar 18 Mai - 9:57

E rfondou

http://berdelaedje.walon.org/viewtopic.php?p=2251#2251
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aberteke.org
 
Firmin Callaert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pêcheur de carpes tombe sur un piranha en Saône-et-Loire
» Procès Christophe Firmin : «Avec Patricia,on rigolait bien»,assure l'accusé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Li walon d\'èmon nos-ôtes :: Scrijeûs(e)s-
Sauter vers: